El Hadj Malick Gueye : «L’Etat a tort de confier le "cœur" de la ville de Kaolack à Serigne Mboup»

Selon El Hadj Malick Gueye, député de Latmingué, si le Saloum est en retard par rapport aux autres régions naturelles du Sénégal, c’est bien parce qu’elle est entre de mauvaises mains. Pour le député, le Cœur de ville de Kaolack considéré comme le centre névralgique de la capitale du Saloum, a été confié à un privé qui ne poursuit que des intérêts personnels. «L’Etat a, en effet, confié à l’homme d’affaires Serigne Mboup cette importante place dans laquelle il a installé un centre commercial et son organe de presse ».

Kaolack Licenciement abusif, refus de comparaitre devant un juge Qui protège Aïssatou Ndiaye le maire de Ndiaffate

poLe courant ne passe plus entre le maire de Ndiaffate Aïssatou Ndiaye et Fatou Kiné Diassé son secrétaire municipal. Arrivé à la tête de la municipalité de la nouvelle commune de Ndiaffate depuis juillet 2014, le maire de Ndiaffate n’a pas perdu de temps pour apporter des changements dans son staff. Malgré la lettre circulaire du ministre des collectivités locales Omar Youm, exigeant le maintient des assistants communautaires et des chauffeurs à leurs postes dans les nouvelles collectivités locales, le maire de Ndiaffate ne tient qu’à sa tête.

La Ligue professionnelle va enquêter sur As Saloum-Ndiambour et Stade de Mbour-Niary Tally

La Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) a annoncé, dans un communiqué reçu à l’APS, l’ouverture d’enquêtes sur les incidents ayant émaillé la rencontre Stade de Mbour-Niary Tally (1-2) et les rumeurs entourant celle ayant opposé l’AS Saloum au Ndiambour en ligue 2.

Rapport Cour des comptes: Près de 70 % des agents des communes de Saint louis et Kaolack sont d’un niveau d’étude primaire

Le constat est amer. Près de 73 des agents employés par les villes de Kaolack et Saint-Louis, sont d’un niveau primaire. C’est ce que révèle le rapport de la cour des comptes.
«Le personnel sans instruction ou de niveau d’instruction du primaire représente une proportion considérable dans les effectifs. Il est de 73% pour la ville de Kaolack et 68% pour la ville de Saint-Louis», renseigne ce rapport présenté jeudi au cours d’une conférence.

Rapport Cour des Comptes : Des anomalies notées dans les dépenses de personnel des Communes chefs-lieux de région ou de département.

La Cour des comptes a procédé à l’audit des dépenses de personnel qui a concerné les villes de Dakar et Pikine ainsi que les communes de Kaolack, Saint-Louis, Ziguinchor, Fatick, Tambacounda, Louga, Tivaouane, Kaffrine et Bambey. L’audit a porté principalement sur les données de 2008 et a révélé l’existence de plusieurs anomalies. Ainsi, dans les observations le rapport s'est appesanti  sur l’état du personnel, l’analyse de la composition du personnel communal selon le critère relatif au niveau d’études révèle un déséquilibre.

Université Sine Saloum : Une entreprise sénégalaise et américaine pour un démarrage des travaux d’ici 10 jours

Le nom des entreprises de construction devant ériger l’Université du Sine-Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN) est connu. En effet selon les informations de l’APS, AWIAI Group, une entreprise américaine spécialisée dans les bâtiments et édifices publics, a été retenue avec le groupe sénégalais ERGC (Etude-réalisation Génie civil), pour réaliser l’édifice à l’issue d’un appel d’offres, hier à Kaolack.

Sidy Traoré à propos du match Saloum - Ndiambor: « C’est bien que la fédération s’autosaisisse pour éclairer la lanterne des sénégalais »

«Je suis serein. J’avais même dis que je ne vais me prononcer sur ce cas puisque le président de Ndiambour l’avait déjà fait. Mais bon j’ai entendu parler d’un problème pareil hier à Dakar mais nous attendons. En tout cas nous respectons la hiérarchie. Nous savons  ce que les textes nous autorisent à faire et ceux qu’ils nous interdisent. Tous ce que je peux vous dire c’est que c’est bien que la fédération s’autosaisisse sur ce genre de problème pour éclairer la lanterne des sénégalais. Il y a des polémiques inutiles qui n’avancent en rien le football sénégalais.

Etienne Niafougné rattrapé à Nioro avec sept(7) kilogrammes de chanvre indien

Etienne Niafougné est un jeune âgé d’une vingtaine d’années rattrapé par les difficultés de vie, il s’est adonné à la vente de drogue pour s’en sortir.  C’est ainsi qu’il quitte son grand Yoff  natale  à pied avec sept(7) kilogrammes de chanvre indien dissimulé dans un sac à dos pour se rendre à Nioro. Après cinq(5) jours de marche et de jeu de cache-cache pour échapper aux postes de contrôles, il arrive à Nioro.

La Gambie rapatrie à Kaolack 48 enfants talibés sénégalais et leurs deux(2) maîtres coraniques introuvables

La mendicité  est une problématique pour les  autorités sénégalaises. Malgré les mesures prises par le gouvernement de Abdoul Mbaye lors de l’incendie qui s’était déclaré à  la Medina où  neuf(9) talibés avaient perdu la vie dans des conditions dramatiques, le problème reste entier. Des enfants continuent de voir leurs sors scellés par des marabouts véreux qui ne soucis que de leur bien être.

Kaolack Don pour le Ramadan Nafissatou Diop offre cinq(5) tonnes de Riz, quatre(4) tonnes de sucre et un(1) billet pour aller à la Mecque.

Ramadan rime avec solidarité. Les musulmans profitent de ce mois béni pour aider  leurs proches. C’est dans cette optique que le PCA du FONSIS est venu en rescousse aux femmes de Kaolack. Cinq(5) tonnes de riz, quatre(4) tonnes de sucres ont été distribués aux femmes en guise de soutien en cette période de ramadan. Cette rencontre a été une occasion pour Nafissatou Diop d’obtenir des financements pour les femmes de Kaolack. «La problématique des femmes de Kaolack reste le financement.

Réhabilitation des routes Kaolack – Fatick / Nioro – Keur Ayib…Le régional d’Agéroute de la zone centre annonce la bonne nouvelle

Ouf de soulagement pour les usagers de l’axe Kaolack – Fatick – Dinguiraye – Nioro et Keur Ayib. Les travaux de réhabilitation des routes nationales ont en fin démarrés. Et c’est le patron régional de la zone centre d’Ageroute (Fatick, Kaolack et Kaffrine) qui donne l’information.  «Aujourd’hui, ce que je peux dire par rapport à Fatick – Kaolack par exemple, nous avons commencé déjà la mise en place des déviations. Les travaux ont démarrés parce que les déviations font parties des travaux.

GASPILLAGE SUR LE PROJET CŒUR DE VILLE DE KAOLACK Une hémorragie de 9 milliards sur les finances publiques

La saignée est sans doute trop importante pour un marché de 17 milliards. Le projet cœur de ville de Kaolack a connu un surplus de 5 milliards par rapport au coût initial. Mais en vérité, le préjudice est de 9 milliards avec une surfacturation manifeste.

Saloum – Ndiambour (1-0) : Gaston Mbengue accusé d’avoir vendu le match

Son nom sera éternellement lié au match Saloum – Ndiambour (1-0), lors de la 25e journée de Ligue 2 Orange disputée dimanche à Kaolack. Gaston Mbengue, président de Ndiambour aurait intimé l’ordre à son équipe de lever le pied face au Saloum qui lutte difficilement pour le maintien.  

Kaolack Trafic de chanvre indien Trois caïds dont un vieux de 65 ans tombent avec 4,5 kg de chanvre indien

Matar Pane 39 ans, Diangui Doumbouya 42 ans et Cheikh Omar Diba 65 ans sont déférés au parquet de Kaolack pour trafic de chanvre indien. Ils risquent de passer le ramadan à la maison d’arrêt de correction de Kaolack. En effet, ces trois individus rattrapés par les difficultés de la vie n’ont pas trouvé le meilleur moyen pour s’en sortir que d’entrer dans le commerce de produits illicites. Opérant dans le village de Tawfekh, localité située à 150 mètres de la frontière Sénégalo-Gambienne, ces trafiquants sillonnaient les villages environnants sans éveiller soupçons.

Papa Abdoulaye SECK : «la campagne de distribution des semences se déroule très bien»

La distribution de semences aux producteurs se déroule "très bien’’ pour le compte de la campagne agricole 2015-2016, a affirmé, samedi à Kaolack (cenhtre), le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.

Pages

S'abonner à Kaolack RSS