Paludisme

20 milliards FCFA investis annuellement contre le paludisme (coordonnateur PNLP)

L’Etat du Sénégal injecte, chaque année, au moins 20 milliards de francs CFA pour accélérer l’élimination du paludisme, a révélé samedi, à Saly-Portudal (Mbour, ouest), le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Doudou Sène.

Paludisme : 2 679 cas rencensés en six mois à Kaolack ( médecin)

Au total, 2 679 cas de paludisme ont été recensés dans le district sanitaire de Kaolack (centre) au cours des six derniers mois, a annoncé mercredi à l’APS, le docteur Doudou Sène, médecin-chef de la région médicale de Kaolack.

Lutte contre le paludisme : l’apport du centre recherche de Keur Socé magnifié

Le Centre de recherche et de formation de Keur Socé, dans le département de Kaolack (centre), lieu d’expérimentation du premier test de diagnostic rapide et communautaire du paludisme, a célébré samedi ses quinze ans d’existence par une cérémonie présidée par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a constaté l’APS.

Santé : Gandiaye sur la voie de la pré-élimination du paludisme

Grâce à des stratégies de prévention efficaces, notamment le travail des dispensateurs de soins à domicile chargés de traiter précocement les cas de paludisme, loin des structures de santé, Gandiaye, dans la région de Kaolack (centre du Sénégal), est sur la voie de la pré-élimination de cette pathologie.

Kaolack :"évolution notable" du paludisme entre 2014 et 2016 (médecin-chef)

Le paludisme a connu une "évolution notable" dans la région de Kaolack (centre), passant de 27.737 cas confirmés en 2014 contre 14. 107 cas en 2016, a indiqué lundi, le médecin-chef de région, le docteur Doudou Sène.
"Au niveau de la région de Kaolack entre 2014 et 2016, le nombre de cas de paludisme est passé de 27. 737 cas à 14. 107. Un recul qui démontre bien jusqu’à quel point l’évolution de la maladie a été notable dans la région", a-t-il déclaré.

JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME KAOLACK, CARREFOUR DE LA MOBILISATION

Le Sénégal célèbre demain mardi 25 avril la journée mondiale de lutte contre le paludisme à Kaolack. Naguère l’un des pays bastion de l’épidémie dont tout le territoire national était gangrené, le Sénégal commence à se tirer des griffes du paludisme qu’il est en train de terrasser en réduisant son ampleur et en neutralisant son impact morbide. Toutefois, sur la carte sanitaire, le mal s’est retranché dans des zones identifiées au Centre, Sud et Sud-Est du pays et sont dans le collimateur du Programme national de lutte contre le paludisme selon le coordinateur, le Dr Oumar Sarr lors de sa dernière sortie médiatique.

Paludisme au Sénégal : Le tiers des décès provient des régions du Sud-Est

Le taux de mortalité liée au paludisme a beaucoup chuté au Sénégal. Il est de 3 %, selon les responsables du Programme national de lutte contre paludisme (Pnlp). Cependant, il reste élevé dans les régions du Sud-Est du pays où l’on note plus de cas de décès.

VERS LA PRE-ELIMINATION DU PALUDISME SEULS 3% ENREGISTRES POUR LES CAS DE DECES

Pour les consultations, seuls 3% des cas sont testés positifs pour le paludisme et le même pourcentage est aussi noté pour les cas de décès. Ces informations sont données par le docteur Alioune Badara Gueye, du programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). En point de presse hier, mardi 18 avril, dans leurs locaux, à Dakar, pour la préparation de la journée mondiale consacrée à ladite maladie, le coordonnateur du programme, le docteur Oumar Sarr, a souligné que l’élimination du paludisme est possible au Sénégal.

Lutte contre le paludisme : stratégie d’accélération pour les "districts encore rouges

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNDL) est en train de dérouler une stratégie d’accélération visant à enrayer le paludisme dans les ’’zones rouges’’ identifiées dans les régions du sud-est et du centre du Sénégal, a annoncé mercredi son coordonnateur, le docteur Oumar Sarr.

Le paludisme connait une régression à Kaolack (point focal)

Le point focal paludisme de la Région médicale (RM) de Kaolack, Salif Camara, a indiqué lundi que le paludisme a enregistré une ’’régression’’ en termes de nombre de malades et décès dans la région entre 2014-2015.

526 DÉCES LIÉS AU PALUDISME EN 2015 Tambacounda et Kaolack, les régions les plus touchées

Les régions du Sud-est et du Centre ont le plus grand nombre de décès liés au paludisme en 2015. Mais la prévalence parasitaire est passée de 5,9% en 2009 à 1,2% en 2015.

Pages

Kaolack Tags

S'abonner à RSS - Paludisme