Fatick Lancement des travaux de la route Joal-Samba-Djiffer Macky Sall accueillie par un chapelet de Doléance

Le chef de l’état a procédé hier  au lancement des travaux de la route Joal-Samba Dia-Djiffer. Une occasion pour le maire de la commune d’égrener un chapelet de doléances au président de la république
Le chef de l’état Macky Sall a procède hier au lancement des travaux de d’aménagement et de bitumage de la route Joal Samba Dia-Djiffer distante de 42 Km et de la bretelle de Fimela longue de 7 Km. Cette rencontre a été une occasion pour le maire de Fimela Khadim Sene d’égrener un chapelet de doléances à l’hôte de la région. En effet, la commune de Fimela  ne dispose que d’un lycée créé en1993 où 2000 élèves s’entassent comme des sardines pour suivre les cours à laisser entendre le maire de la ville. «Nous demandons l’érection des collèges de Samba-Dia, Djilas et Mar Fafafaco en collèges pour désengorger le lycée Basile Senghor de Fimela qui compte 19 salles de classes qui ne peuvent plus accueillir les élèves » dira le maire de Fimela. Le premier magistrat de la ville a aussi profité de cette tribune pour lancer un cri de cœur au chef de l’état sur l’avancé de la mer qui prend de plus en plus de l’ampleur dans la zone. « Nous ne te remercierons jamais assez sur cette route  qui est venu à son heure, mais nous avons un autre problème qui ne nous permet plus de dormir à point fermer. L’avancé de la mer hante notre sommeil ainsi que celle des populations. A cela s’ajoute la salinisation des terres et la disparition de la mangrove, notre revenu. Nous vous  lançons un appel car nous n’avons pas les moyens de faire à cette situation » déclare-t-il. Même son de cloche chez Pape Dianko, représentant des transporteurs de la région de Fatick. Prenant la parole, il a lancé un appel  au chef de l’état pour le  renouvellement du parc automobile de Fatick en octroyant 100 Camions et 60 bus aux 17 gares routières que compte la région. Pour rappel ses travaux d’un coût global de 14 milliards 600millions sur une durée de 18 mois vont participer au désenclavement de Samba-Dia-Fimela, Joal-Fadial, Mbissel-Palmarin Djiffer et les villages environnants. Dans cette zone agro-sylvo pastorales, la construction d’une telle infrastructure va booster l’agriculture, la pêche et le tourisme et mieux lutter contre les inégalités sociales.

Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags