KAOLACK RECONNU COUPABLE D’ESCROQUERIE Mamadou Djima Niang arnaquait les gens à travers le service Wari

Le tribunal régional de Kaolack a été ébahi hier.  Non pas par le mode opératoire du réseau qui arnaquait les gens à travers le service  Wari, mais par la jeunesse du réseau qui est composé d’une bande de gamins âgés de moins de 25 ans. Mamadou Djima Niang attrait à la barre du tribunal pour le délit d’escroquerie a écopé d’un an ferme. Pour rappel les faits se sont produits à Kaffrine. Mbaye Diamé est un père de famille qui habite Mabo, département de Mbirkilane. Un petit matin, alors qu’il se tournait les pouces pour avoir la dépense quotidienne, son téléphone. Au  bout du fil, un individu lui fait croire qu’il a gagné 200 000F suite au choix de son numéro par un opérateur de téléphone et qu’il devait se rendre au service Wari le plus proche pour récupérer son argent. Heureux de la nouvelle, Mbaye Diamé sans réfléchir, se rend au service Wari le plus proche tout en communiquant avec son interlocuteur durant tout le trajet.  Durant tout le trajet, il ne quitte pas d’une seconde de peur qu’il communique avec un autre. Arrivé à destination, l’interlocuteur au bout du fil lui demande de remettre le téléphone au chef d’agence pour qu’il lui explique le procédé. Samba Bakhoum, le gérant du service  Wari prend le téléphone et suit les instructions de l’interlocuteur qui lui a expliqué ce qu’il devait faire. Il demande à ce dernier d’envoyer la somme de 200 000F au nom de Mamadou Djima Niang et l’argent en question était entre les mains de Mbaye Diamé qui ne sait pas comment envoyer de l’argent. Ce que Samba Bakhoum a fait croyant que Mbaye Diamé avait l’argent sur lui. Une fois la transaction terminée, le gestionnaire du service Wari demande à Mbaye Diamé l’argent. Surpris, ce dernier rétorque qu’il  n’est pas venu pour envoyer de l’argent mais plutôt  pour récupérer les 200 000F qu’il a gagnés. Mbaye Diamé au lieu de recevoir 200 000F s’est retrouvé à la mac de Kaolack pour escroquerie. Mais pour autant Mamadou Djima Niang n’est pas tiré d’affaire puisque beaucoup de plaintes sont déposées dans les différentes brigades de gendarmerie de Kaolack et de Kaffrine pour des faits similaires et à chaque fois, le nom de Mamadou Djima Niang revenait. C’est ainsi que les pandores ont continué les investigations jusqu’à l’arrestation du mis en cause à Medina Baye où il a élu domicile. Devant la barre, il a nié les faits en tentant d’impliquer Mohamed Cissé comme étant celui qui a utilisé son nom et son numéro de téléphone pour commettre ces délits. Des dénégations qui n’ont pas convaincu le procureur Fatou Kiné Diouf pour qui le prévenu a escroqué plus de 516 000F à d’honnêtes citoyens. Elle demandé le relaxe de Mbaye Diamé et  a requis un an contre le prévenu. Une demande à laquelle le tribunal a accédé puisque Mamadou Djima Niang a été condamné à un an ferme et Mbaye Diamé relaxé.

Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags