À moins de deux mois de la Tabaski, le gouverneur de Kaolack a présidé un CRD (Comité Régional de Développement) pour une fête sans couac

Le chef de l’exécutif régional, El Hadji Abdoul Aziz Diagne a dressé le bilan de l’année passée. Pour lui, » Il n’y avait pas eu de pénurie à Kaolack car, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour que les convoyeurs ne rallient pas directement Dakar, Touba ou la Gambie et laissent en rade Kahone».
Il a estimé que, la cherté du sac de foin qui coûterait 4000 FCFA est le seul facteur inquiétant mais il a appelé les unités industrielles locales comme la West African Oil, spécialisée dans la production de tourteau de mettre la main à la pâte pour soulager les éleveurs. Aussi a-t-il  rappelé que le foirail de Kahone sera délocalisé vers un site de 4 hectares loin de la route et des zones d’habitation pour plus de sécurité des personnes et de leurs biens.
Présent à cette rencontre, l’adjoint au maire de Kahone, Mame Birame Diouf a rassuré que le mur de clôture a été déjà érigé.
Pour le directeur régional des services de l’élevage, l’inspecteur Souley Diouf, «Kaolack aura besoin de 50.000 moutons et nous l’atteindrons car, les mesures prises par l’Etat motivent beaucoup d’éleveurs à venir au Sénégal».
«Nous ne pourrons avoir des tendances claires qu’à 10 jours de l’échéance. Mais pour l’année passée les prix variaient entre 45.000 et 600.000 francs CFA» a conclu M. Diouf.

Tags: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags