Abattage clandestin: un vieux de 70 ans arrêté à Kaolack

La brigade d’hygiène de Kaolack a interpelé, hier, un vieux boucher qui s’adonnait à l’abattage clandestin de bœufs. Ce dernier a été remis aux autorités du service régional de l’Elevage qui a ouvert une enquête.

Le service régional d’hygiène de Kaolack veut lutter contre l’abattage clandestin d’animaux. C’est dans cette optique qu’un vieux boucher a été arrêté et remis aux autorités du service régional de l’Elevage. C’est ce qu’a affirmé Atab Goudiaby, le Commandant de la brigade d’hygiène de Kaolack.

«Heureusement que ce n’est pas de la viande d’âne mais un abattage clandestin de bœufs. Depuis quinze (15) jours, des gens nous ont signalé qu’il y avait quelqu’un qui abattait clandestinement des animaux. Et ce matin (hier), on nous a interpelés pour nous dire que l’homme en question avait recommencé. Nous l’avons suivi et nous avons mis la main et sur la viande et sur le délinquant. Nous l’avons remis au service de l’Elevage. Ce sont eux qui vont maintenant effectuer la procédure», a-t-il déclaré.

Sur la présence de la viande d’âne dans la capitale du Saloum, le Commandant Goudiaby se veut catégorique : « Il n’y pas de vente de viande d’âne au niveau des marchés de Kaolack», a-t-il soutenu avant de louer la collaboration entre services au niveau de Kaolack. Selon lui, l’ensemble des services de cette région «concourent à la protection des populations dans le cadre de l’hygiène et de la sécurité alimentaire».

Ce travail est salué par le représentant de l’Association régionale des consommateurs, Abdoul Badio, qui exige que la justice aille au bout de cette affaire, et que la loi soit appliquée afin qu’il n’y ait pas de récidive.

Source: 
pressafrik.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags