AFFAIRE DES PRESUMES TERRORISTES ARRETES A KAOLACK – L’imam Alioune Ndao et ses coinculpés cuisinés, hier, par le Doyen des juges

Inculpé et placé en détention dans une enquête pour activité liée au terrorisme et apologie du terrorisme, l’imam Alioune Ndao de Kaolack a été entendu dans le fond, hier, par le Doyen des juges. Ce qui permet à son avocat d’annoncer le dépôt prochain d’une demande de mise en liberté provisoire.

C’est avec sérénité que son client a fait face au Doyen des juges du premier cabinet d’instruction de Dakar, hier, selon Me Babacar Ndiaye, avocat de l’imam Alioune Badara Ndao. Cet imam qui officie à Kaolack a été arrêté dans le cadre d’une affaire d’apologie du terrorisme et d’activité liée au terrorisme, et mis en prison depuis 5 mois. Son audition, ce mardi, a duré près de huit tours d’horloge. Puisque c’est aux environs de 9 heures que l’imam Alioune Ndao a été présenté au juge, Yakham Lèye. Et il n’y est ressorti  que vers 17 heures.

Pour rappel, l’imam Ndao, dont l’arrestation musclée en avait ému plus d’un, est accusé «d’appartenir à un réseau de djihadistes». Faisant l’objet d’une étroite surveillance (écoutes téléphoniques, filatures…), il a été interpellé, selon des sources, après que les enquêteurs ont découvert ses «liaisons dangereuses» avec des personnes et organisations basées hors du Sénégal.

Selon l’enquête, l’imam Ndao a été aussi perdu par ses déclarations et certains de ses actes qui laissent à penser qu’il appartient à une organisation terroriste. Il est également reproché au chef religieux originaire de la région du Saloum de faire dans ses sermons «l’apologie de l’Etat islamique». Toutes choses pour lesquelles il encourt de lourdes peines de prison.

Avocat d’imam Ndao, Me Ndiaye va déposer unedemande de liberté provisoire

«On ne peut pas révéler le contenu de l’audition, car il y a le secret de l’instruction. Mais ce qu’on peut dire, c’est que notre client a été entendu par le Doyen des juges du premier Cabinet sur toutes les infractions sur lesquelles il a été placé sous mandat de dépôt», a déclaré Me Babacar Ndiaye.

Poursuivant, le défenseur de l’imam Ndao ajoute : «Pour le moment, on est en face d’une détention provisoire et l’enquête suit son cours. Ce qui fait que nous attendons l’audition des autres inculpés qui va se poursuivre demain. Et ils sont assez nombreux, ceux qui ont été inculpés dans ce dossier. Il y a notamment Mokhtar Diokhané qui a été arrêté au Niger et qui a été extradé au Sénégal pour répondre de ses accusations. Là, tout ce qu’on ne peut faire, c’est attendre l’audition de tous les inculpés pour ensuite déposer une demande de liberté provisoire. Cela, en espérant que notre requête aura une suite favorable».

Sur ce, l’avocat du présumé terroriste de confier qu’il y aura effectivement l’introduction d’une demande de remise en liberté conditionnée auprès du juge, dès la fin des auditions. Cela, non sans manquer d’insister sur le fait que «l’audition de notre client s’est passée dans une bonne ambiance et que le juge d’instruction a fait preuve de professionnalisme».

Fatou KANE (Stagiaire)

Source: 
actunet.sn

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags