Assainissement urbain : L’Onas prévoit des travaux d’environ 400 milliards de FCfa à l’horizon 2018

Le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) a annoncé, le 19 octobre, que les travaux réalisés dans le sous-secteur de l’assainissement urbain vont concerner un montant d’environ 400 milliards de FCfa. Selon Alioune Badara Diop, ces différents projets vont améliorer sensiblement le cadre de vie des populations, protéger l’environnement et avoir des incidences sur l’économie.

Un atelier sur le suivi exécution des projets dans le court terme (2016-2018) de l’Onas s’est tenu le 19 octobre. Cette rencontre qui entre dans le cadre de la transparence dans la gestion des entreprises publiques a été une occasion de présenter aux administrateurs de la boite les grands projets que l’Onas doit exécuter. Selon le directeur général, Alioune Badara Diop, l’assainissement urbain bénéficie du soutien des hautes autorités. D’où la nécessité, selon lui, de partager avec les administrateurs sur les différents projets, mais aussi sur tout ce qui a été fait de 2012 à 2016 dans le cadre du Programme décennal de lutte contre les inondations et d’autres projets.

À en croire M. Diop, les travaux réalisés dans le sous-secteur de l’assainissement urbain vont concerner un montant d’environ 400 milliards de FCfa pour améliorer sensiblement le cadre de vie des populations, protéger l’environnement et avoir des incidences sur l’économie. « À Dakar, les projets acquis sont estimés à 140 milliards de FCfa. Cela va permettre la mise en œuvre du projet de dépollution du nord de Dakar qui consiste à la réhabilitation de la station d’épuration de Cambérène pour porter sa capacité, qui est actuellement de 19.000 mètres cubes, à 92.000 mètres cubes par jour, de traiter les odeurs et faire une production énergétique pour assurer l’autonomie de la station d’épuration et aussi délocaliser l’émissaire », a fait savoir le Dg de l’Onas.

Assainissement de la cité Soleil

Parmi les projets soumis à l’appréciation des administrateurs figurent ceux de la dépollution de la Baie de Hann, de l’assainissement de la Cité « Soleil » qui va permettre également l’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales d’une douzaine de cités situées aux alentours. Il s’y ajoute, selon le Dg de l’Onas, le pavage de plus de 40.000 mètres carrés de routes et la réalisation de 30.000 mètres carrés de trottoirs à béton. « Nous allons procéder au renouvellement du réseau dans les quartiers anciens de Dakar, sans compter la densification du réseau d’assainissement et aussi de la phase court terme du Programme décennal de lutte contre les inondations qui doit permettre, durant cette année 2016-2017, de régler définitivement les problèmes d’inondation aux Parcelles assainies », a indiqué M. Diop.

Les régions ne sont pas en reste. Selon le directeur général de l’Onas, une enveloppe de 80 milliards de FCfa est consacrée aux régions pour la réalisation d’un réseau d’assainissement d’eaux usées neuf dans les communes de Tivaouane, Touba, Fatick, Ziguinchor, Matam, Tambacounda et Joal.

La densification de la réhabilitation du réseau d’assainissement est prévue dans les grandes agglomérations (Saint-Louis, Kaolack, Louga, etc.). « Ce sont des projets dont les financements sont déjà acquis, les travaux pour certains vont commencer avant la fin de l’année, et d’autres durant le premier semestre 2017 », a-t-il indiqué.

Cette rencontre a aussi été une occasion pour partager avec les administrateurs des projets en perspectives. « Nous avons des projets dont les partenaires techniques sont déjà positionnés pour les financements. C’est le cas de l’Union européenne à travers le 11ème Fed qui va financer la densification de réseau dans les villes de Mbour, Richard Toll, Ziguinchor, Kaolack et Diourbel. La Badea qui va financer un grand projet d’assainissement pour les villes de Kolda, Foundiougne, Dagana, Podor, entre autres. Ces projets vont complètement changer le secteur de l’assainissement », a assuré Alioune Badara Diop.

S. O. F.
 

Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags