Chefferie traditionnelle : Guédel Mbodj intronisé nouveau « Bour Saloum » le 13 mai

Guedel Mbodj, promoteur culturel, a été choisi pour succéder au défunt « Bour Saloum », Mbaye Badiane, par les dignitaires de cette chefferie traditionnelle recoupant la province éponyme au centre du Sénégal. Le titre lui a été décerné samedi dernier à Kaolack. Il sera intronisé le 13 mai prochain.

Le roi est mort, vive le roi ! Ce mode de dévolution automatique du pouvoir propre aux anciennes monarchies pourrait s’appliquer à la chefferie traditionnelle du Saloum, au centre du Sénégal. Plus de trois mois après la disparition du dernier « Bour  Saloum », Mbaye Badiane, son successeur a été désigné, samedi dernier, en la personne de Guedel Mbodj. Promoteur bien connu dans le monde des arts et de la culture, il est l’initiateur du Festival du Tthéâtre et du rire de Kaolack, dont l’édition 2017 est prévue le13 au 15 avril prochain.

Selon le « Jaraaf » Fodé Hyacinthe Ndour qui fait office de Premier ministre à la Cour royale, le nouveau chef traditionnel « est l’homonyme et descendant du 42ème roi du Saloum (1861-1895) dont les proches avaient procédé à l’inauguration de son mausolée situé au village de Corki Bambara, à environ 3 km au nord-est de la commune de Birkilane dans la région de Kaffrine ». Un héritage lourd à porter si l’on sait l’œuvre immense réalisée par le 42éme roi qui avait construit sur ses propres deniers la première école élémentaire à Kaolack qui porte depuis son nom. On lui doit aussi la délimitation des frontières de son royaume avec des techniciens de la puissance coloniale avec laquelle il avait négocié un protectorat.

Guedel Mbodj, en plus de ses activités culturelles, s’est investi dans la politique en conduisant une liste lors des dernières locales et a rejoint la mouvance présidentielle. M. Mbodj a été nommé ambassadeur itinérant par le chef de l’État. Dans un contexte de valorisation de la chefferie traditionnelle initiée par le ministre de la Culture Mbagnick Ndiaye avec l’acte fondateur du forum de Gandiaye en janvier dernier, il sera attendu pour donner à cette vieille famille royale son lustre d’antan.
Les origines du Saloum sont datées de 1493 avec la légende de Mbengane Ndour. Le commencement d’un long règne  poursuivi dans les premières années de l’indépendance avec le roi Fodé Diouf qui s’éteint en 1969 avant l’avènement de la réforme territoriale de 1972 mettant fin à cette forme de pouvoir.

 

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags