Commercialisation de l’arachide : Le CRCR parle d’un mauvais marketing des huiliers

Le marketing déroulé par les huiliers pour cette campagne de commercialisation arachidière n’a pas été payant, a estimé, jeudi à Kaolack, le président du conseil régional de concertation agricole (CRCR), Samba Ka.

Le président du CRCR a fait cette sortie à la réunion du comité régional de développement (CRD) portant sur la campagne de commercialisation de l’arachide.

"Quand l’Etat dit que le prix planché est fixé à 200 frs CFA et que des chinois proposent dès le départ 210 frs, les huiliers devraient, pour un bon marketing, proposer au moins 215 frs ou même 210 frs comme les chinois", a-t-il suggéré.

"Aujourd’hui, beaucoup taquinent l’internet et ont des renseignements. Rien ne sera plus comme avant. Les gens savent où ils mettent le pied", a indiqué M. Ka, soutenant que "les huiliers ont perdu du temps en occupant les radios pour dire ceci, cela et mettre les torts sur l’Etat".

Selon le président du CRCR, "la campagne suit sont petit bout de chemin. Les attentes ne sont pas satisfaites surtout du côté des huiliers mais d’une manière générale les producteurs ont vendu à des prix plus rémunérateurs".

"Au départ, ceux qui ont vendu à 200 frs faisaient l’exception. Le prix est passé à 210 frs, 225 frs, 250 frs et même au-delà. C’est une campagne que les producteurs peuvent qualifier d’intéressante", a poursuivi M. Ka.

L’adjoint au gouverneur en charge du développement, M. Abdou Wahab Talla a, dans son intervention, invité les huiliers à faire preuve de cohésion afin de tirer le meilleur profit de la campagne de commercialisation.

MNF/PON

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags