Coopération décentralisée : La Fondation Hirzel réalise une 5e salle de classe à Mboudaye sérère

Le collège d’enseignement moyen (Cem) de Mboudaye sérère, dans la commune de Ndiendieng, département de Kaolack, a réceptionné une cinquième salle de classe entièrement réalisée par la fondation suisse Hirzel en partenariat avec l’association ‘‘Diapalanté–Helping Hand’’ basée à Genève.

Démarrée en 2013, cette coopération a abouti à la construction de 5 salles de classe dans cette localité du Saloum. Fidèle à une tradition bien établie, l’association « Diapalanté–Helping Hand », grâce à un appui de la Fondation Hirzel Gertrude de Genève, vient de construire une cinquième salle de classe au Cem de Mboudaye sérère, village situé dans le département de Kaolack, arrondissement de Ndiédieng.

Une salle de classe par année, c’est donc ce qu’a réussi l’association franco-suisse qui matérialise un partenariat fécond avec les villageois de Mboudaye sérère qui, entre 2013 et 2016, ont bénéficié de cinq salles de classe grâce à la Fondation Hirzel basée en Suisse, précisément à Genève.

Un partenariat qui porte l’empreinte de Momar Seck, initiateur de ce projet. Ces actions s’inscrivent dans le prolongement de ses activités en tant que professionnel de l’art. En effet, cet artiste plasticien sénégalais de renommée, par ailleurs professeur à l’école internationale de Genève, vit en Suisse depuis plusieurs années. Il est de ceux qui croient que l’éducation reste une opportunité à saisir pour développer un pays.

En tout cas, les actes posés à Mboudaye sérère par l’association coachée au Sénégal par Libasse Ngom ont été bien appréciés par les enseignants du Cem bénéficiaire de cette infrastructure scolaire.

Les parents d’élèves, par la voix de leur porte-parole, ont magnifié ce soutien et réitéré leur reconnaissance aux partenaires qui ont offert aux pensionnaires un cadre adéquat d’éducation. Avant d’assurer aux généreux mécènes une bonne maintenance de l’infrastructure. Pour sa part, Momar Seck a souligné que son objectif n’est autre que d’aider les autorités à développer la société sénégalaise à travers l’éducation. Une action qu’il compte pérenniser avec le précieux soutien de la fondation Hirzel, réputée à travers le monde pour l’attention particulière qu’elle porte aux questions d’éducation comme vecteur principal de développement économique et social.

 

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags