Coopération sénégalo-italienne : 12,5 milliards de FCfa pour le développement économique et social

La coopération bilatérale sénégalo-italienne amorce un nouveau cycle après la phase terminale du Programme intégré de développement économique et social (Pides), une autre initiative conjointe des deux gouvernements est mis en place depuis 2014 intégrant le Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess), financé à hauteur de 12,5 milliards de FCfa par les deux pays. Le ministre de la femme, de la famille et de l’enfant en a fait la révélation ce vendredi à Kaolack.

La coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Italie semble au beau fixe. La preuve, le nouveau cadre de coopération amorcé depuis 2016 en vue de consolider les acquis du Programme intégré de développement économique et social (Pides) qui, depuis 2010, sert de cadre d’actions au partenariat entre les deux pays. Présidant vendredi dernier à Kaolack la cérémonie d’inauguration du siège du Centre intégré de développement économique et social (Cides) du Saloum, le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mme Mariama Sarr, a informé de la mise en œuvre de nouvelles actions pour renforcer l’axe Dakar-Rome. « Le Padess, financé à hauteur de 12,5 milliards de FCfa par l’Italie et le Sénégal, procédera, entre autres missions, à la consolidation et au renforcement des acquis du Pides tout en les amplifiant à partir d’une logique de passage à l’échelle », a-t-elle indiqué. Un projet qui va suppléer sur le terrain le Pides qui, en 3 ans d’exécution, a permis le financement de 954 initiatives de femmes et de jeunes, dont 564 à Kaolack et 395 à Dakar pour un investissement total de 1,240 milliard de FCfa.

Le Cides qui va prendre le relais, est le fruit d’une recherche-action « en tant que plateforme d’échanges et d’impulsion d’une dynamique économique locale forte, cohérente et harmonisée, basée sur la valorisation des initiatives et capacités productives des femmes et des jeunes », a-t-elle souligné. Le siège de Cides Saloum, entièrement réhabilité et équipé par le ministère de la Femme sur financement de la coopération italienne, se présente comme un immeuble multifonctionnel qui, en plus d’abriter l’administration dudit centre, va héberger la Boutique de droit, conçu comme une réponse appropriée aux problématiques exprimées par les jeunes et les femmes lors de la phase de diagnostic participatif mené en amont.

Rappelons que le ministre Mariama Sarr a démarré un programme d’inauguration d’infrastructures dans la commune de Kaolack avec la garderie d’enfants à Sama Moussa et à Thiofack et le siège du Cides Saloum.
 

Tags: 
Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags