Fadel Barro : "Nos enfants nous reprocherons d’avoir voté oui au référendum du 20 mars"

Le coordonnateur du mouvement citoyen sénégalais "Y’en a marre", Fadel Barro a soutenu, mardi à Kaolack, qu’en cas de victoire du "Oui" aux consultations populaires "nos enfants nous reprocherons d’avoir validé un référendum qui repose sur des antivaleurs".

Fadel Barro s’exprimait lors d’un point de presse sur les motivations de son mouvement à voter "Non" et à faire voter "Non" au référendum du 20 mars prochain.

"Ce référendum repose sur des antivaleurs comme la perte de la parole donnée, pour faire la promotion du reniement. En votant oui au référendum on demande aux sénégalais d’accepter cela", a-t-il expliqué.

"Voter +Oui+, c’est donner carte blanche à tous les politiciens qui tentent de nous tromper, voter +Non+ c’est arrêter définitivement cette politique-politicienne, le manque de respect du peuple sénégalais", a-t-il ajouté.

Il a indiqué que la venue de "Y’en a marre" à Kaolack a pour but d’expliquer aux populations du Saloum que "voter +Oui+ au référendum équivaut à accepter que le non-respect de la parole donnée, à accepter que le respect de la parole n’a plus de valeur
dans ce pays".

"Nous venons demander aux dignes fils du Saloum de porter le flambeau du refus, a-t-il souligné, rappelant que dans l’histoire de ce pays, c’est le Saloum qui avait porté le flambeau du +Non+ lors du référendum de 1958 au moment où il s’agissait de défendre l’indépendance du Sénégal".

"Nous sommes venus donc à Kaolack pour demander aux Saloum-Saloum de porter ce flambeau du grand homme politique Valdiodio Ndiaye et de dire +Non+ au référendum de Macky Sall motivé par des antivaleurs", a-t-il encore souligné.

MNF/AB/PON

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags