Formation qualifiante : 4 000 bénéficiaires au centre du pays

L’Office national de formation professionnelle (Onfp) a développé un programme d’encadrement qualifiant en faveur de 4 000 bénéficiaires au niveau des régions  centrales du Sénégal. Une statistique livrée par son directeur général en marge d’une rencontre sur le Programme de développement économique et social de Koungheul (Podesk).

La volonté des pouvoirs publics de faire du développement des ressources humaines un pilier central du Programme Sénégal émergent (Pse) semble bien prise en charge au niveau de l’Onfp. Le directeur général de ce démembrement du département de l’enseignement technique professionnel, qui prenait part à une journée d’informations et d’échanges sur la composante renforcement de capacités du Programme de développement économique et social de Koungheul initiée par le conseil départemental de ladite localité, en a fait la révélation samedi dernier. «  La formation qualifiante des jeunes et des femmes est au cœur  de la stratégie de mise en œuvre du Pse. Dans ce cadre, l’Onfp a formé plus de 4 000 bénéficiaires  pour la plupart des jeunes et des femmes dans les régions centrales, à savoir  Kaolack, Fatick, Kaffrine et Diourbel, dans différentes filières avec au bout une certification décernée par l’Onfp », a souligné le Pr Sanoussi Diakité dont la structure assure la maîtrise d’ouvrage du centre de formation technique et professionnelle de la capitale du Bambouck. Au plan national, 26.000 jeunes ont été formés en 2012, 56.000 en 2016 et le ministère de tutelle a prévu de former entre 200.000 et 300.000 jeunes à l’horizon 2020 afin de juguler le chômage.

Une politique gouvernementale qui va se traduire au niveau local par un appui de l’Etat  dans la mise en œuvre du Prodesk dont le volet renforcement de capacités des acteurs occupe une place centrale dans le processus. « Nous estimons que pour  asseoir les bonnes bases de sa mise œuvre, le Prodesk a besoin d’identifier et de dérouler un programme de renforcement des capacités techniques des acteurs pour la concrétisation des projets structurants qui le sous-tendent. C’est la raison pour laquelle nous avons sollicité l’Onfp dont l’expertise est avérée dans ce domaine. Une collaboration qui sera renforcée à travers le Cfp de Koungheul avec les filières retenues que sont la mécanique auto, les constructions mécaniques et la couture dans un premier temps et d’autres qui seront identifiées au niveau des besoins exprimés par les unions coopératives régionales et départementales du Prodesk », a indiqué Assane Dop, le président de l’institution départementale.

Une volonté étatique réaffirmée par le préfet Abdou Khadre Ndiaye à l’ouverture de la rencontre. « La priorité doit être accordée à l’enseignement technique et à la formation professionnelle, comme instrument de développement et de promotion de capacités scientifiques, permettant de matérialiser les objectifs de compétitivité  et de productivité  », a-t-il rappelé. Une journée d’informations et d’échanges à laquelle ont pris part les maires des communes du département, les élus locaux, les chefs de services départementaux. Outre l’Onfp, la coopération technique du Duché de Luxembourg, Koungheul pourra compter sur l’appui du Bureau international du travail (Bit) à travers son antenne installée au Sénégal.

Elimane FALL

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags