Gagnick/ Sante maternelle, infantile et planification familiale. Les chefs et guides religieux héritent de la sensibilisation

L’Association sénégalaise des islamologues pour la santé (Asis) en partenariat avec le cadre des religieux pour la santé et le Développement son bras financier et la grande majorité des Imams du département de Guinguinéo, ont poursuivi hier dans la commune de Gagnick leurs réflexions sur la santé à la reproduction, pour ne pas dire la pratique de la planification familiale. Après Kaolack et la ville frontalière de Karang, Imam Takhiyou Kane et ses pairs disent se lancer dans un tel débat pour surtout engager les religieux sénégalais à porter le combat pour l’espacement des naissances dans le pays, mais surtout hériter du programme de sensibilisation visiblement attribué à certains foyers religieux qui manifestent encore quelques signes de résistance par rapport à la pratique de la planification familiale. Dans la commune de Gagnick, malgré la réticence des autorités sanitaires de livrer des chiffres fiables d’incidents liés au refus de certains chefs de famille suivre les conseils du médecin en matière de la planification, beaucoup de cas sont néanmoins notés chez les femmes en état de reproduction dans cette partie du département de Guinguinéo. Des dames qui perdent leur fécondité du fait de certaines complications, un taux de morbidité qui se confirme de plus en plus, des enfants qui naissent avec une santé fragile, bref ! Des malades à n’en plus finir. Aujourd’hui même s’il est encore difficile d’éradiquer tous ces maux d’un seul coup, les religieux défenseurs de la santé maternelle par ce biais s’engagent à rehausser le taux de prévalence limité pour le moment entre 16 et 17 % au plan national pour le porter à 21 % dans les cinq (5) prochaines années.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags