GUÉDEL MBODJ, PROMOTEUR ET RESPONSABLE POLITIQUE : « NOTRE AMBITION, CONSTRUIRE LE PLUS GRAND DE MARCHÉ DE L’AFRIQUE DE L’OUEST À KAOLACK »

Kaolack va changer de visage dans quelques années. Des natifs, promoteurs et responsables politiques de la région qui viennent de mettre en place le projet Kaolack émergent « Pke» veulent qu’elle soit la capitale économique du Sénégal. Pour ce faire, ils comptent sur le soutien du chef de l’Etat et l’engagement des partenaires afin de lancer les grands travaux de modernisation de la ville avec la construction des infrastructures parmi lesquelles le plus grand marché de l’Afrique de l’Ouest. Tout cela est évalué à 42 milliards de FCfa.
Ville carrefour, Kaolack est à quelques heures de six capitales des pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir la Guinée, le Mali, la Gambie, la Mauritanie, la Guinée-Bissau et le Cap-Vert. Ce qui fait qu’elle dispose des atouts énormes pour devenir la capitale économique du Sénégal. Les acteurs au développement, les responsables de la région, les dirigeants des collectivités locales ont compris cela en dotant la région du Projet Kaolack émergent (Pke). C’est un projet souverain qui permettra de mettre sur pieds des réalisations pour un développement efficace et durable. « C’est pour cette raison que nous avons voulu, à travers le Plan Sénégal émergent, proposer aux populations un programme qui pourrait faire de Kaolack, en plus de la capitale économique Sénégal, une ville moderne », a expliqué Guédel Mbodj, promoteur et responsable politique à Kaolack, il est revenu en long et en large sur cet ambitieux projet. Selon lui, l’un des objectifs de Pke est de faire de Kaolack la capitale économique du Sénégal.
En Afrique, a-t-il rappelé, plusieurs pays ont une capitale administrative et une autre économique. « Notre souhait est que Kaolack soit cette capitale économique ». Par le passé, Kaolack l’a été grâce au bassin arachidier. Mais, pour que ce rêve devienne une réalité, cela passe par la réalisation de plusieurs infrastructures parmi lesquelles la construction du prochain grand marché de l’Afrique de l’Ouest à Kaolack avec plus de 600 cantines, un parking de 500 places, entre autres. « Avec ce marché, nous voulons faire de Kaolack le Dubaï de l’Afrique de l’Ouest. Donc, il faut nécessairement développer cet aspect commercial pour l’amener à jouer ce rôle prépondérant qui consisterait à centraliser le commerce international à travers la région », a souligné M. Mbodj.
Six Pays voisins
Selon lui, Kaolack, en plus d’être une plaque tournante au niveau sous régional, partage aussi ses limites géographiques avec les régions de Fatick, de Diourbel et de Kaffrine. Elle est proche de Tambacounda et de Ziguinchor. Elle est à quatre heures de route de Dakar. « Nous voulons mettre tous ces atouts géographiques à profit pour en faire une capitale régionale », a fait savoir Guédel Mbodj. Ajoutant que ce marché pourrait non seulement faire connaître davantage Kaolack à travers le monde, mais aussi jouer son rôle de poumon économique du Sénégal à travers ses liaisons avec les pays voisins. « C’est pour cette raison que nous estimons qu’il faut construire un nouveau marché de la dimension de Dubaï pour que Kaolack soit une région économique», a expliqué Guédel Mbodj qui veut que sa ville natale soit le carrefour des hommes d’affaires sénégalais et de la sous-région.
Puisque ce marché aura une dimension sous régionale et internationale qui lui permettra d’accompagner le développement de la région. Le Projet Kaolack émergent (Pke), c’est aussi l’implantation d’une Banque régionale de développement dans la ville. Elle se chargera de financer tous ces grands projets de modernisation de la ville. Le Pke prévoit également l’aménagement d’une promenade des Kaolackois, un parcours sportifs sur le littoral longeant les quartiers périphériques des abattoirs.
L’éclairage public à base de l’énergie solaire, la fermeture de tous les caniveaux à ciel ouvert, la construction des établissements scolaires et hospitaliers, la création de 500 logements sociaux sont, entre autres, de grands projets du Pke. Ces chantiers sont évalués à 42 milliards de FCfa. Ces montants aurait été déjà disponibles. Les initiateurs du Pke n’attendent que l’aval du président de la République pour lancer les travaux. En attendant, les populations de Kaolack sont invitées à adhérer au Projet Kaolack émergent.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags