INAUGURATION DU CENTRE SOCIO-CULTUREL DE KAHONE- Le maire de la commune insiste sur son entretien et sa préservation

Le Ministre de l’Habitat et du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr, a inauguré samedi le centre socio-culturel de Kahône, construit par le Programme national Développement local avec une contrepartie de la mairie de Kahône pour un coût de 200 millions.  Le maire de la commune insiste sur l’entretien de ce bijou et invite la jeunesse à ne pas le saccager parce qu’il leur appartient.
Le maire de la commune de Kahône, Ousseynou Senghor, a souligné que le développement fulgurant de la commune de Kahône et le boom démographique qui l’accompagne, ouvrent des perspectives nouvelles en termes d’infrastructures et d’équipements. « Le centre socio-culturel que nous inaugurons aujourd’hui s’inscrit par conséquent dans cette logique de doter notre cité d’outils majeurs, qui répondent parfaitement aux besoins des populations », dira l’édile de Kahône. D’après lui,  l’oisiveté de la dynamique jeunesse de Kahône, qui n’avait aucun espace pour s’épanouir, se former, ne sera plus qu’un lointain souvenir. Il en est de même pour les jeunes filles, les femmes et étudiants, sans oublier les sportifs qui trouveront à travers cet espace une opportunité de se libérer de l’étreinte du stress et se parfaire. Les activités que les populations peuvent mener dans le complexe sont diverses et variées. En dehors du hall, le centre dispose d’un bloc administratif, d’un cyber espace  de quatre salles pour la formation, d’une salle polyvalente de six chambres d’hébergement, d’une galerie d’exposition des produits locaux, d’un théâtre de verdure, d’un terrain multifonctionnel, une bibliothèque. M. Ousseynou Senghor a souligné que  l’équipe municipale est dans une dynamique de doter la commune de Kahône d’infrastructures qui puissent accompagner son développement. Cependant, l’ampleur de la tâche, du fait du boom démographique et du développement de la cité, exige des moyens qui ne sont pas souvent à la portée de la municipalité. C’est là que nous interpellons l’Etat du Sénégal à travers le Département de l’Habitat et du Renouveau urbain, qui s’est fait distinguer dans la réalisation et la rénovation d’infrastructures de valeur, à accompagner le développement de l’ancienne capitale du Saloum.
Face à une forte mobilisation des femmes et de jeunes de la commune, sans compter les invités, les autorités administratives et politiques, le Ministre Diène Farba Sarr  a promis la construction d’une esplanade à Kahône d’ici 3 mois, parce que le DAO a terminé de faire les études. En ce qui concerne le centre, le Ministre a souligné qu’il est très important pour la jeunesse et les intellectuels. La Bibliothèque est un centre de culture et du savoir, donc il pense que c’est fondamental qu’il soit entretenu par toutes les populations.
Le ministre Diène Farba a tiré à boulets rouges sur Manko Waatu Sénégal,  disant qu’aucun d’entre eux ne peut diriger une collectivité locale.  Selon lui, un Président de la République doit avoir de la culture, une biographie, une expérience, la morphologie. Pour le cas de Khalifa Sall, c’est de la fixation. En tout cas pour lui, Macky Sall est le meilleur Président.

 

Auteur: 
Ndèye Fatou Thiam
Source: 
http://www.rewmi.com

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags