Kaffrine/ Ousmane Sonko leader du PASTËF « Tout le mal du pays est que le Sénégal est toujours sous domination »

A Kaffrine où il présidait Samedi 3 Novembre dernier une assemblée générale de la coordination départementale de sa formation politique, le leader du Pastëf, après avoir fait le procès du régime du président Macky Sall dans la région de Kaffrine et élucidé tout ce qu’il considère comme échec sur les différentes politiques déroulées dans les secteurs de l’agriculture, la santé, l’Education, l’Urbanisme et de l’Economie, a en simplement déduit que « tout le mal du pays, est que le Sénégal est toujours sous domination ». Une domination qui, de son appréciation, n’est plus comparable aux autres méthodes antérieures où le colon arrivait avec tout un arsenal d’armes qu’il lui fallait pour s’en prendre à nos ancêtres et imposait de force son Etat et son Administration. Mais précise Ousmane Sonko « Macky Sall et son régime préfèrent emprunter une autre tournure, autrement dit, une autre stratégie de domination cette fois-ci axée sur la confiscation de l’Economie et diverses autres ressources dont notre pays doit se servir pour exister » a annoncé le président du Pastëf devant une foule de militants et simples curieux venus écouter son message. Et Ousmane Sonko d’en déduire « si dans un pays, tout ce patrimoine financier et économique est entre les mains de L’Etat, ce pays-là, basculera sans doute en faveur du régime en place ». Selon lui, « le mieux à retenir dans ce débat est que dans tous les secteurs d’investissement, le Sénégal est faiblement représenté et dispose toujours de la plus petite part des retombées du marché. Dans le contexte actuel, c’est l’exemple avec le Pétrole et le Gaz où notre pays ne détient qu’une maudite part de 10 % des retombées de l’exploitation de ses gisements. Alors qu’en Amérique Latine, en Europe et dans des pays comme l’Arabie Saoudite, les gouvernements possèdent à 100 % les parts du marché de l’exploitation, et ces ressources pétrolières et gazières ont toujours suscité un impact positif dans leurs politiques économiques et sociales ». Si par contre estime Ousmane Sonko « un pays comme le Sénégal, compté parmi les 25 pays les plus pauvres du Monde, se retrouve avec seulement 10 % de redevance sur un marché qui le concerne directement, cela ne traduit que l’incompétence et le manque de vision du régime de Macky Sall » s’est-il ainsi persuadé.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags