Kaolack/ 1ere édition du camp Climat/ Energie. Les jeunes veulent accélérer le processus de lutte contre le réchauffement

Sous l’égide de l’organisation « Action Solidaire International », les jeunes des vingt (20) clubs de changement climatique installés dans le pays ont poursuivi les 21, 22 et 23 Septembre derniers à Kaolack la première édition du camp Climat / Energie. Outre la volonté de contribuer à la célébration de la semaine mondiale sur les changements climatiques, ces retrouvailles étaient le prétexte de poursuivre le débat sur cette thématique de lutte contre ces fléaux provoqués à grande partie par l’homme, à travers des panels et autres marches de sensibilisation sur l’action climatique, de nature à inciter les populations à l’adaptation de meilleurs comportements pour faire face à cette problématique mondiale. Pour ces acteurs, cette rencontre de Kaolack obéissait en même temps à l’urgence d’aider le gouvernement du Sénégal à accélérer son processus d’intervention et ses engagements par rapport à la limitation de la température à 1,5 degré d’ici 2030. Un engagement qui, selon le rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat et la température planétaire publié en 2018 dernier, est encore jugé déficitaire par rapport aux objectifs fixés. Ainsi compte tenu de son état d’insalubrité criard, de la nature de sa topographie, et surtout son impact par rapport à ces effets néfastes, la région de Kaolack a été choisie pour abriter ce genre de camp afin d’inviter les populations à la croisade contre ce fléau. Au-delà des actions déjà effectuées en matière de reboisement et rêverdure de certains sites à la limite maudits, ainsi que la mise en œuvre de la compétition déterminée au niveau national (Cdn), et autres stratégies développées sur le territoire, les acteurs ont aussi saisi l’opportunité pour inviter le gouvernement du Sénégal à redoubler ses efforts en matière d’émission des énergies renouvelables et éviter surtout celles dites fossiles.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags