Kaolack : 7 000 producteurs encadrés par le Psem

La production du mil pourrait connaitre une hausse substantielle cette année. L’assurance a été donnée lors d’un atelier axé sur le « Financement de la commercialisation » et organisé par le Projet des services et entreprises du mil (Psem).  Au cours de cette rencontre, les différents acteurs se sont penchés sur les stratégies d’accès des acteurs à des mécanismes de financement. « Compte tenu  des rendements prévisionnels qui annoncent, aujourd’hui, une production record en mil, il nous a semblé utile de rassembler les différents acteurs de la chaine de valeur en vue d’asseoir les dispositions garantissant les possibilités de valorisation du mil sur l’ensemble des lieux de spéculation », a soutenu Laurent Gomis, directeur du Psem. Il s’agissait aussi, selon lui, de permettre aux entreprises et systèmes financiers qui ont déjà réussi à libérer des financements au sein des organisations partenaires à revoir ces financements et les renforcer au besoin. « Au départ, nous nous sommes fixés un total de 6500 intervenants dans la filière. Mais, pour cette présente campagne concernant seulement les producteurs, nous en sommes à plus de 7000 recensés et encadrés », a expliqué Daouda Sonko, coordonateur du réseau Sénégal-Gambie de Crs.  D’après M. Sonko, ces producteurs sont à insérer dans le système financier pour la campagne de commercialisation.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags