Kaolack/ Bras de fer sur la cession de 845 ha à la société des salins du Saloum : Les populations se pointent du doigt

Le différend sur la cession des 845 ha à la société agricole des Salins du Saloum poursuit son bonhomme de chemin. Suite à une première vague de contestations des populations de villages environnant, c’était hier au tour des souteneurs du maire de la commune de Dya, Ndiogou Babou Mbodj de marcher. Fortement mobilisées et composées de plusieurs chefs de village, ces personnes ont occupé les abords de la nationale 1 pendant deux tours d’horloge. Dans leurs propos, elles accusent le guide du village de Sagne Bambara comme commanditaire de toute cette contestation, et sont même allées jusqu’à rappeler les dizaines d’hectares de terre que la municipalité de Dya lui a offert par délibération. Aussi à certains investisseurs comme Eman Daguer qui tient aujourd’hui une grande entreprise d’exploitation de Sel. Du côté du village de Sagne Bambara, la réaction n’a pas tardé à venir. Les disciples du marabout ont balayé d’un revers de main ces accusations. Pour eux, le marabout Samba Nouridine Diallo n’est si de prés ni de loin impliqué dans cette affaire. Et pour cette raison majeure, ils disent ne plus accepter que de telles plaisanteries soient mis au dos de cet homme de Dieu. Toutefois le combat pour eux ne fait que commencer, il sera suivi jusqu’au bout car estiment-ils l’ère du colonialisme est révolu et qu’ils convient aujourd’hui d’appliquer les régles partout où le besoin se fait sentir.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags