KAOLACK/ COUAC DANS LE CONCEPT « UBI TEY JANG TEY » PLUS D’UNE VINGTAINE D’ECOLES DANS LES EAUX

Même réussi à quelques centièmes prés, le concept « Ubi tey Jang tey » ne peut pas se concrétiser à 100 % dans la commune de Kaolack. La raison, un effectif de 27 écoles selon les informations fournies par l’inspection de l’Education et la formation (Ief), ne sont pas encore prêtes à accueillir des enfants. Ces établissements sont encore envahis par les eaux de pluie dans la majeure partie de leurs surfaces et attendent à être débarrassés de ces eaux contraignantes. Dans certaines écoles même cette difficulté majeure a aussi atteint les salles de classe. C’est en effet le cas dans l’école de Darou Rahmati 1 et Darou Rahmati 2, un quartier limitrophe de Médina Baye. Dans chacune d’entre elle, la cour beigne encore sous les eaux. Selon le Directeur de la première école citée Mamadou Lamine  Sokhna « ici seules cinq (5) classes sur les douze que compte l’établissement fonctionne ». A quelques pas delà, dans l’enceinte de l'école Darou Rahmati 2, même si les cours ont démarré dans certaines classes, le directeur de l’établissement Dame Niang ne s’est empêché de signaler que « même si pour respect au concept « Ubi Tey Jang Tey » les cours ont démarré dans un effectif réduit de classes, il n’en demeure pas moins que les problèmes demeurent. Le même problème s’est aussi posé dans l’établissement Amadou Tanor Dieng sis au quartier Tabagoye Kaolack. Là, les deux écoles qui partagent la même enceinte sont certes débarrassées des eaux, mais la boue reste. Certaines salles de classe encore ouvertes ont le sol imbibé et ne se prêtes pas encore à accueillir du monde. Ainsi pour rappel, les pluies qui se sont abattues dans la commune de Kaolack une semaine avant, ont plongé un effectif de 27 établissements dans les eaux. Mais grâce aux opérations de pompage que les sapeurs pompiers et autres services poursuivent encore dans la commune, bon nombre des établissements sont aujourd’hui séparés de ces eaux stagnantes et les herbes qui occupaient la surface des cours.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags