Kaolack/ Crise au sein des partisans de Macky Sall : Mariama Sarr accuse le promoteur Baye Ciss et complices

Le torchon brûle entre le maire de la commune de Kaolack, ministre de la fonction publique de surcroît et le promoteur industriel Baye Ciss de « Ciss plaza », soutenu par d’autres responsables, aujourd’hui démasqués selon les partisans du ministre, mais dont on se tairait toutefois des noms. Dans un point de presse relativement convoqué, les partisans de Mariama, accusent en effet ces éléments de manœuvrer et peaufiner des stratégies pour la défaite de leur maire, mieux son échec à la municipalité  de Kaolack. Il faut dire que quelques mois auparavant, ces deux camps nourrissent une adversité politique inouïe dans l’environnement politique de la commune de Kaolack. Et se livrent une véritable bataille interposée dont le seul motif est de vouloir à chacun contrôler la commune de Kaolack, malgré la légitimité soutenue de Mariama Sarr en sa qualité d'actuel maire de la commune de Kaolack. Dés le premier jour où le promoteur Baye Ciss a rendu publique ces ambitions pour la municipalité, il s’en est alors ouverte cette guéguerre sans merci, se manifestant souvent par des propos critiques en direction du maire, ou des fois, par l’organisation de marches, sit-in et autres formes de revendications. Dans le camp du maire par contre, la dernière rencontre avec la presse, tenue avant hier Lundi, entrait toutefois dans le cadre de la stratégie de riposte dont Mariama Sarr a toujours fait usage pour faire face à ses détracteurs. Elle faisait également office à la volonté de réagir par rapport au dernier Sit-in des commerçants de marché tenu en fin de semaine dans la capitale du Saloum et les réactions des populations de Médina Mbaba qui accusent le maire d’avoir refusé de leur curer leurs caniveaux. Ainsi en dehors de l"énumération des nombreuses réalisations effectuées au sein des marchés de Kaolack, surtout au niveau du marché central, les partisans du maire, ont saisi l’opportunité pour condamner fermement les faits d’épandage des ordures, perpétrés nuitamment et de manière délibérée, pour le simple besoin de saboter le programme d’assainissement du marché. Aussi, abordant la requête des populations de Médina Mbaba, ils ont fait apprendre que l’entretien du caniveau de ce quartier n’est pas une prérogative des services municipaux. Il est plutôt une compétence du ministère de l’hydraulique et de l’Assainissement. Il figure dans le programme d’assainissement des 10 villes et sera reconverti en caniveau fermé. Selon eux cela est d’autant plus vrai que les familles impactées par ce projet, commencent déjà à percevoir leurs indemnisations.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags