Kaolack/ Développement de l’aviculture traditionnelle. Le CNCR et ses partenaires en ordre de booster la production

En partenariat avec le Ministère de l’Elevage et des productions animales, l’interprofessionnelle des aviculteurs du Sénégal, les bénéficiaires de l’ex projet d’appui aux filières agricoles (Pafa), le conseil national concertation des ruraux (Cncr) a poursuivi Jeudi dernier à Kaolack une journée de réflexions et propositions pour le développement de l’Aviculture traditionnelle. Son objectif est de faire adopter une feuille de route et réunir tous les moyens nécessaires pour passer au triple la production annuelle de poules et coqs traditionnels. Comme le constate le Cncr et beaucoup d’autres experts de la filière, la production en poulets du pays a toujours trainé les pieds au Sénégal. Malgré, l’investissement communautaire, l’impact de l’ex-projet Pafa sur la production locale dans les villages de son ancienne zone d’intervention, ce marché est constamment étouffé par l’importation massive des poulets de chair de l’étranger. Et à la limite, il est constaté que la filière avicole de manière générale, n’a pas donné tout son potentiel en termes de production, développement rural, d’emplois, transformation, valeur ajouté et même labellisation des produits. Ainsi dans une volonté de combattre cette passivité, l’organisation paysanne et ses partenaires disent engager ce genre de débat, afin d’élaborer un rapport de propositions qui sera soumis à la tutelle pour y être amendé, révisé et adopté. Ce document servira en plus d’une feuille de route à l’ensemble des organisations actives du pays pour le déroulement des opérations d’élevage intensif, comme il est souhaité et le gonflement progressif de l’enveloppe attribuée annuellement au marché du poulet traditionnel. D’après les dernières estimations du Fonds Alimentaire Mondial (Fao), le Sénégal, malgré la grande concurrence autour du commerce de volailles, génère chaque année une enveloppe de 160 Milliards de son marché avicole. Ainsi compte tenu, d’une possibilité d’accroître considérablement la production annuelle et ravitailler en permanence le marché en produits, sans rupture de stocks aucune, les acteurs réunis autour la filière, du coup, se fixent l’objectif de porter ce chiffre d’affaires à 500 Milliards de frs au courant de ces trois (3) prochaines années.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags