Kaolack : des journalistes et animateurs de 70 radios communautaires sensibilisés sur l’AIC

Les journalistes et animateurs de 70 radios communautaires implantées dans 10 régions réunis depuis lundi dernier, à Kaolack, dans un atelier de renforcement de capacités sur les concepts et stratégies de l’agriculture intelligente face au climat vont terminer, samedi prochain, leurs travaux, a appris l’APS.

La réflexion qui se déroule au Centre régional de formation en santé de Kaolack devrait permettre, à terme, aux journalistes et animateurs de ces radios, d’être des relais dans la sensibilisation des producteurs ruraux sur les stratégies de l’Agriculture intelligente dans un contexte marqué par les changements climatiques.

Ainsi durant ces six jours, sous forme de sessions de formation dispensées par des formateurs ingénieurs agronomes ou agro-météorologues, les agents des radios communautaires membres de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC) vont être formés sur les bonnes pratiques de l’Agriculture intelligente face au climat (AIC).

Les séminaristes auront également des acquis sur "les étapes de la Campagne agricole, le concept de changements climatiques et stratégies d’adaptations et d’atténuation en agriculture, l’analyse des bulletins de l’Agence nationale de l’aviation civile et météorologique (ANACIM), les observations, domaine d’application et les prévisions et incertitudes de la météo", lit-on sur un document de presse.

‘’Cette formation va permettre aux journalistes d’avoir une maîtrise de l’information météorologique qu’ils diffuseront en vue de mieux préparer les paysans aux changements climatiques, les permettre d’adopter des comportements qui puissent atténuer l’impact des aléas climatiques sur leurs activités agricoles’’, a expliqué, Talla Dieng, président de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC).

Organisé grâce à l’appui financier du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) en partenariat avec l’Agence nationale de l’aviation civile et météorologique (ANACIM), et de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC), l’atelier de Kaolack fait suite à celui déroulé à Thiès du 24 au 26 mai 2016 et qui avait réuni 26 radios communautaires de Dakar, Thiès, et Diourbel.
Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’agriculture intelligente face au climat (AIC) cherche à renforcer la capacité des systèmes agricoles, à contribuer à la sécurité alimentaire, en intégrant le besoin d’adaptation et le potentiel d’atténuation dans les stratégies de développement de l’agriculture durable.

Elle se propose d’aborder, de manière plus intégrée, les enjeux relatifs à la sécurité alimentaire, au développement, à l’adaptation au changement climatique et à son atténuation, qui sont étroitement liés, de permettre aux pays de cerner les choix qui présentent le plus d’atouts et ceux pour lesquels un arbitrage est nécessaire pour peser les avantages et les inconvénients.

AB/PON

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags