Kaolack/ Diame Diouf sur les négociations syndicats d’enseignants/gouvernement : « J’en appelle à une accalmie de quatre semaines, le temps de laisser les négociations se poursuivre »

Le Ministre conseiller technique du président Macky Sall en éducation qui tenait un point de presse hier à Kaolack a invité ses collègues enseignants à marquer une pause de quatre semaines au moins dans leurs agitations, le temps que leurs négociations avec le gouvernement se poursuivent. Pour ce fait, Diamé Diouf somme ces mêmes personnes à éviter de porter des combats qui ne sont pas les leurs. Car estime t-il, « quand on marche pour célébrer des victimes de causes politiques, cela ressemble à une connivence avec le milieu politique ». S’agissant cependant du climat social, il dit n’être pas d’accord par rapport à certaines affirmations de ses camarades. Surtout la marche du 9 Février dernier où les syndicats prenaient la rue pour disent-ils « avoir une école morte ». Pour lui, on ne saurait accepter cette déclaration pour laquelle, il appelle les enseignants à une communication responsable dans laquelle, les causes de l’école sont défendues, le débat posé, des concessions faites de part et d’autres et des solutions trouvées. Aujourd’hui ajoute t-il « une enveloppe de 60 Milliards a été dégagée, au moment où le président de la République affiche une disponibilité totale de rencontrer et discuter avec les syndicats d’enseignants ». Revenant sur les dettes dues aux établissements privés de l’enseignement supérieur, le Ministre conseiller estime que la réclamation est tout à fait légitime, mais ne doit pas primer sur les fondamentaux de ce partenariat privilégié. Cela veut dire que cette revendication ne pas priver les étudiants à poursuivre normalement leurs cours.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags