KAOLACK - EDITION 2016 DE L’ACADEMIE GERMANO-AFRICAINE LE LYCEE VALDIODIO NDIAYE CLASSE SUR LA LISTE DES ECOLES ASSOCIEES DE L’UNESCO

Le lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack est désormais sur la liste des écoles associées de l’Unesco. La nouvelle est tombée ce lundi, à l’occasion de l’ouverture officielle de l’Edition 2016 de l’Académie germano-africaine.
 
Une cérémonie au cours de laquelle le coordonnateur fédéral de l’Académie a rendu publique sa décision avant de l’inscrire sur les pages de l’histoire de l’Académie. Même si aujourd’hui le lycée traverse des moments difficiles pour sa réhabilitation, la bonne gouvernance et le bon niveau managérial ont cette fois-ci payé et l’on attend surtout du côté des autorités un lendemain meilleur et un sort davantage prometteur pour ce temple qui a offert du savoir à des milliers de citoyens sénégalais dont le président Macky Sall et son ancien Premier ministre Aminata Touré. Il faut cependant signaler que depuis cette date, un groupe de trente (30) jeunes Allemands, kenyans, tanzaniens et du lycée d’excellence Mariama Bâ de Gorée a débuté au lycée Waldiodio Ndiaye de Kaolack, l’édition 2016 de l’Académie germano-africaine qui est d’ailleurs la première académie du genre à être organisée sur le territoire africain.
 
Ouverte par le président du conseil départemental de Kaolack Baba Ndiaye, des représentants du ministère de l’Education nationale, des autorités académiques de Kaolack et l’ensemble des partenaires du système éducatif de la région centre, cette académie est partie pour traiter des thèmes d’actualité liés à l’environnement ou les effets pervers du réchauffement climatique, l’ampleur des flux migratoires des jeunes africains vers les pays d’Europe, d’Asie ou des Etats-Unis, et la question récurrente de l’alimentation dans le monde.
 
Pendant une semaine, les jeunes d’Europe et du continent africain se pencheront sur ces sujets afin de montrer au monde la capacité et la pertinence des jeunes de faire face aux fléaux nés sur la planète et contribuer de manière effective aux politiques définies par les Etats pour une solution à ces crises. Il convient également de signaler qu’à la sortie de ce symposium, les jeunes procéderont à ce qu’ils appellent la déclaration de Kaolack. Une sorte de mémorandum qu’ils soumettront aux autorités de l’Unesco en guise de propositions aux différentes politiques de solutions aux crises dans le monde.

Auteur: 
Abdoulaye Fall
Source: 
Sud Quotidien

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags