Kaolack/ Effervescence d’avant match. La population rompue à accompagner l’équipe a la victoire finale

A quelques heures de la 32ème finale de la coupe d’Afrique des Nations, qui doit opposer pour cette édition 2019 les lions du Sénégal aux fennecs d’Algérie, la population de Kaolack à l’image de leurs voisins des autres collectivités environnantes s’est fortement mobilisée. Une mobilisation qui, visiblement, s’est agrandie au fur et à mesure des matchs, mais aussi en fonction des énormes performances dont leur équipe nationale a fait montre au tout long de cette Can. Malgré l’inexistence des villages de Can ou autres « Fans zone », ces lieux publics de mobilisation pour suivre la compétition entre patriotes, un simple tour en ville suffi largement pour s’apercevoir de l’émotion envahissante, mais également de la forte mobilisation autour de l’équipe et la rage folle de vaincre ou soutenir l’équipe nationale jusqu’à la victoire finale, ce Vendredi 19 Juillet. Un vœu largement partagé qui se manifeste de plus en plus au sein de la quasi-totalité des concessions et autour de certains points d’attraction mis sous les couleurs nationales depuis le début de cette compétition continentale. Dans les marchés et certains points de vente, les maillots nationaux, malgré leur qualité indécente se vendent comme de petits pains et beaucoup de commerçants regrettent que la Can prenne fin dans une période où les chiffres d’affaires montent de plus en plus. Ainsi devant une telle ambiance où la fibre patriotique prime sur tout, les commentaires fusent de partout sur les places publiques, les lieux de travail, dans les résidences privées comme au sein des petits groupes d’amis réunis autour du thé. Souvent ces débats tournent autour de la composition des onze (11) soldats de départ pour affronter l’Algérie, soit sur la personne qui doit remplacer le célèbre défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly dont l’absence à la finale fait douter plus d’un, quant à la performance de la prochaine défense qui convaincra le sélectionneur national Aliou Cissé, face à la vivacité de l’attaque algérienne et la qualité des joueurs qui la composent. Toutefois, l’espoir est toujours là et beaucoup parmi les concitoyens sont persuadés de voir le Sénégal brandir cette nuit et pour la première fois de son histoire le trophée continental.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags