Kaolack/ Elargissement de la cartographie sanitaire. Un 3e centre de santé pour améliorer la prise en charge à Medina Baye et environnants

Face à la fulgurante poussée démographique observée ces dernières années sur le périmètre communal de Kaolack, et la problématique de la couverture sanitaire maximum des populations dans certains quartiers reculés, la mairie de Kaolack estime nécessaire de réaliser un nouveau centre de santé dans la cité religieuse de Médina Baye. C’est en effet une heureuse initiative visant la décongélation de l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse et promotion des structures sanitaires de proximité sur l’espace communal. Fruit du partenariat entre la commune de Kaolack, l’Association Internationale des Maires francophones (AIMF) et la ville de Mérignac en France, ce centre de santé d’une valeur de 500 Millions de frs dont 70 Millions de contrepartie pour la mairie va surtout aider à absorber la prise en charge sanitaire des populations dans les dix quartiers implantés tout autour de Médina Baye au courant de ces vingt dernières années. Au-delà même du paquet de services dont il est prêt à dispenser à ses futurs patients, son rôle est aussi de contenir la couverture médicale de Médina Baye aux moments de grande affluence tels que le Gamou annuel ou les « Ziarra » et renforcer de manière générale cette prise en charge à Kaolack en son statut de ville carrefour. Au plan social, il s’agissait de vaincre progressivement le refus des populations de fréquenter les structures de santé en cas de maladie, faute de moyens ou d’une structure de santé de proximité, capable de leur offrir le sourire. Après le démarrage effectif des travaux concédé quelques mois auparavant, le lancement officiel des travaux de construction de cet hôpital a finalement été effectué Samedi 29 Décembre dernier sous la présence du Maire de Kaolack Mariama Sarr, du directeur de l’Institut Islamique franco-arabe de Médina Baye Cheikh Mahi Ibrahima Niasse et diverses autres personnalités administratives, religieuses et coutumières. Il faut toutefois préciser que compte tenu de l’importance de la population qu’il va accueillir, et la diversité des cas de pathologie qu’il doit traiter, ce centre s’apprête à accueillir un bâtiment polyclinique doté d’un centre d’accueil, un service d’urgence, de Radiologie, un pavillon bucco-dentaire, un service d’Analyses médicales, un bloc opératoire équipé, un pavillon d’hospitalisation, un département de traitement exclusif des questions maternelles et infantiles entre autres.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags