Kaolack/ incendie au marché « zinc » : Plusieurs tonnes de marchandises calcinées

C’est au cours de la journée du Jeudi 23 Août dernier aux environs de 16 h 30 qu’un incendie d’une rare violence s’est déclaré au marché « Zinc » de Kaolack. Même s’il n’est pas encore permis de donner un bilan exact du sinistre, on peut toutefois annoncer la destruction subite d’une vingtaine de cantines et dépôts, plusieurs tonnes de denrées, des bidons d’huile et d’autres produits de consommation en stockage dans ce grand centre de spéculation. D’après certains témoignages recueillis auprès des victimes, l’intensité du feu était si forte qu’il a fallu l’intervention des populations et autres riverains du marché pour maîtriser le feu. Car au moment où les sapeurs pompiers avaient connu une rupture d’eau dans leurs opérations de secours, ce sont ces vaillantes populations qui se sont illustrées et à l’aide de seaux, bassines et tout ce qui pouvait contenir de l’eau se sont précipitées pour intervenir. Pour l’instant aucune victime ne peut offrir une estimation exacte des pertes enregistrées compte tenu de l’étroitesse du marché, mais surtout de la promiscuité béante dont ce marché est naturellement réputé. Une situation qui expose de manière permanente le marché « Zinc » de Kaolack à ce genre de catastrophe. Déjà à moins de deux (2) ans, ce grand local de commerce a encore une fois été frappé par les flammes. A l’époque du premier sinistre, le projet de reconstruction du marché a été annoncé à grandes pompes par l’envoyée spéciale du président de la République Mme Aminata Touré, le Ministre de la fonction publique, maire de Kaolack de surcroît Mariama Sarr, et son collègue du commerce Alioune Sarr, qui s’étaient successivement précipités sur les lieux. Puis qu’aujourd’hui ce projet tarde à démarrer, les usagers du marché réclament une autorisation de délimitation et construction de cantines afin d’accélérer le processus de réhabilitation de cer important centre de commerce.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags