Kaolack : l’imam de la Grande mosquée dénonce l’exploitation des talibés

L’imam ratib de la Grande mosquée de Kaolack, Takhi Kane, a dénoncé mercredi le détournement d’élèves coraniques des "daara" vers des activités exclusivement liées à la mendicité au détriment de l’apprentissage du saint Coran.

’’La vocation des écoles coraniques ou daaras est avant tout de transmettre le savoir sur le Coran, sur les préceptes de l’islam et les enseignements de son Prophète, Muhammad’’, a-t-il déclaré dans son sermon de la prière de l’Aïd-el-fitr.

’’Malheureusement, beaucoup d’écoles coraniques ont dévié de cette vocation d’enseignement des enfants pour obliger ces derniers à ne faire que de la mendicité du matin au soir au risque de leur vie’’, a-t-il dénoncé.

‘’Ceci est contraire à la vocation des écoles coraniques, contraire à la position du Prophète Muhammad sur la mendicité’’, a-t-il affirmé, rappelant que’’ le Prophète de l’Islam n’a jamais accepté la mendicité’’.

‘’C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, je suis en phase avec l’option du président de la République, Macky Sall, de retirer les enfants talibés de la rue afin de mettre un terme à ces pratiques qui dégradent l’image de notre pays et de l’islam."

L’imam ratib a souligné que la réalité a prouvé que ces enfants n’apprennent pas. Et pendant que certains enfants apprennent sérieusement le Coran dans des écoles respectant leur vocation, d’autres se retrouvent dans la rue pour s’adonner à la mendicité "au nom d’une prétendue éducation coranique de daara".

’’Ceci n’est pas en phase avec la vocation des écoles coraniques et des écoles qui enseignent les préceptes de l’Islam sans la mendicité il y en a bien dans ce pays", a-t-il martelé.

Il a cité l’école coranique de Tivaouane et de Kanène (Kaolack) qui sont des daaras ou les enfants sont mis dans des conditions pour n’apprendre que le Coran et non pour s’adonner à la mendicité.

‘’J’invite donc les parents à inscrire leurs enfants dans des écoles coraniques où ils vont apprendre les enseignements de l’islam", a-t-il lancé, avant de conclure : ‘’Cette mesure de retrait des enfants de la rue est donc salutaire et ne vise nullement à combattre l’islam’’.

La délégation officielle venue représenter l’Etat du Sénégal à cette prière de Korité avait à sa tête le gouverneur de la région, Lamine Sagna.

AB/ASG

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags