Kaolack: Le forcing de Diène Farba Sarr sème le désordre

Les responsables Aperistes de Kaolack ont montré à la face du monde que leurs querelles de positionnement priment sur tout. Hier   Diène Farba Sarr, Baba Ndiaye, Idrissa Tall, Mohamed Ndiaye Rahma, Awa Gueye, Me Nafissatou Diop Cissé, Serigne Babacar Mbacké, Moukabaro Badara Sy, Cissé Dème se sont donnés en spectacle lors de l’installation du comité de liaison départemental. Le désaccord et la guerre de positionnement qui mine l’APR a encore rafait surface. La tension était vive ce dimanche dans un réceptif de la place. Les responsables de la classe politique du Benno Bokk Yakar s’étaient donné rendez-vous pour installer le comité de liaison départemental. Ce projet qui n’a pas pu être mis sur pied. Tout a commencé le matin dans un hôtel de la place quand les responsables de la coalition Benno Bokk Yakar ont voulu installé leur comité départemental avec les maires du département. Un à un, les responsables ont pris la parole pour faire des propositions de stratégies de campagne. Lorsque la mairesse de Ndiaffate Aissatou Ndiaye prenait la parole, un des jeunes l’interrompt rendant la responsable furieuse. Il s’en suit des hués et des échanges de propos discourtois obligeant les leaders d’interrompre la rencontre et de se donner rendez-vous au conseil départemental.  Fidèle de leurs indisciplines, les saboteurs ont transportés le mal d’un lieu à un autre. Arrivé au conseil départemental, les leaders rencontrent des difficultés même pour accéder dans  la salle. C’est la  cacophonie totale dans la salle de réunion. Coup de sifflets, cris, hués, l’ambiance est électrique. La goutte d’eau qui a fait débordée le vase vient du ministre Diène Farba Sarr quand il déclare qu’il est désigné par le chef de l’état Macky Sall  comme  mandataire départemental du parti à Kaolack. Une déclaration que les partisans de Baba Ndiaye n’ont pas voulu entendre. Cette volonté de diriger le comité irrite    militants et  cadres républicains venu massivement assister à cette réunion. Les  militants manifestent leur désaccord et perturbent la réunion. La rencontre se termine en queue de poisson, le ministre Diène Farba Sarr est exfiltré de la salle par ses gardes du corps. Pour Awa Gueye, ce qui s’est passé démontre qu’il y a des personnes malintentionnées tapis dans l’ombre pour saboter la manifestation.  Alors que pour  Baba Ndiaye,  président du conseil départemental le « hold-up » de Diène Farba Sarr ne passera pas. Et pour cause, il estime que l’arrêté du chef de l’état autorisant  les chefs de l’exécutif locaux à être à la tête des comités électoraux doit être respecté. Il ajoute « Le département de Kaolack est dirigé par des personnes digne qui ont bénéficié de la confiance des populations donc je suis engagé à faire face à tous les usurpateurs qui se permettent de venir à Kaolack aujourd’hui alors qu’hier ils avaient pris la tangente lorsqu’il fallait faire face à une opposition forte pour le conseil départemental ». Le ministre du renouveau urbain du cadre de vie et de l’habitat est rentré bredouille de sa mission commando. Ce énième échec des leaders à se retrouver autour de l’essentiel irrite les jeunes de la coordination départementale des jeunes de Kaolack. Selon leur coordonnateur Ablaye Diop, les leaders ont montré leurs limites. «Macky Sall doit prendre ses responsabilités et remettre de l’ordre dans le parti. Ce qui s’est passé est inadmissible. Comme les leaders sont incapables de s’unir autour de l’essentiel, c’est le moment pour le chef de l’état de faire confiance à sa jeunesse. S’il nous donne les moyens, nous pouvons faire gagner le oui sans tambour ni trompette » estime-t-il.

Tags: 
Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags