Kaolack : les Frères du Sacré-Cœur mouillés dans une affaire d’agression sexuelle

Un  scandale d’agression sexuelle qui mouillait les frères du Sacré-Cœur suite à une enquête de France 24 a pris une nouvelle tournure. Un Sénégalais a intenté une poursuite judiciaire contre une congrégation catholique établie au Québec, lui réclamant 1,4 million $ pour des agressions sexuelles dont il aurait été victime dans les années 1980 dans ce pays africain.

Des experts juridiques canadiens disent ne pas avoir l’objet d’une poursuite devant les tribunaux pour des gestes commis par ses membres dans un autre pays. L’avocat du plaignant, Max Silverman, a dit que la congrégation avait l’intention de contester la juridiction de la Cour de Québec pour régler ce dossier.

La cause doit être entendue l’automne prochain. A en croire le plaignant, désigné dans le document juridique sous les initiales NBS, un membre des Frères du Sacré-Cœur, qui n’est plus, l’aurait agressé sexuellement de 1984 à 1987, dans une école de la congrégation à Kaolack, au Sénégal.

La cause défendue par Me Silverman n’est pas la seule impliquant les Frères du Sacré-Cœur. En novembre, la Cour supérieur du Québec a autorisé une action collective de 15 millions $ contre la congrégation. Au moins 18 religieux sont accusés  d’avoir agressé des élèves au collège Mont-Sacré-Cœur, à Granby.

Source: 
pressafrik.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags