Kaolack/ Madicke Niang à Kaolack. « Je vais restituer à la région de Kaolack sa vocation de poumon économique”

Arrivé nuitamment dans la commune de Kaolack où il s’est ensuite ouvert à une visite de proximité aux foyers religieux de la localité, au mausolée de Feu Sidy Lamine Niasse, aux responsables de sa coalition et autres dignitaires de son camp, le candidat de la coalition « Madické 2019 » a finalement fait sa déclaration tard dans la nuit aux environs de 2h du matin. Sans détours,  Mr Madické Niang qui n’a pas hésité à annoncer à ses militants l’immense ambition qu’il a pour la région de Kaolack, qu’il ne partage pas d’ailleurs avec aucun des prétendants à cette présidentielle, a aussitôt fait part de son intention de restituer à cette région sa vocation de poumon économique pour le pays et la sous région. Les personnes détentrices d’un certain niveau ou rang social, selon Madické Niang ne font rien pour Kaolack. Le programme qu’il propose est ainsi orienté sur une dynamique de relancer le secteur industriel kaolackois. Il s’agit selon lui de développer les petites et moyennes industries et multiplier les unités de transformation de produits locaux afin de réduire de manière progressive le gabe du sous emploi chez les femmes. Mr Madické estime par ailleurs que la solution pour les jeunes kaolackois ne plus obéir à l’usage des vélos-taxis « Jakarta ». Les jeunes doivent être éduqués et formés à un métier pour devenir plutart des acteurs au développement. Le candidat de « Madické 2019 » a toutefois déploré ce qu’il considère comme tâtonnement dans le programme d’assainissement de la ville et son secteur périurbain. Mieux, le candidat de la coalition « Madické 2019 » s’est dit meurtri par la situation de Kaolack tant au point de vue assainissement que d’offre d’un cadre de vie sain à la population locale. Comme dira t-il, « si la commune de Kaolack ne dispose pas d’un maire ». Cette commune qui de par sa position géographique est une ville carrefour a besoin d’être assainie et dotée d’un plan d’urbanisation digne du nom. Les personnes voulant rallier Tambacounda, le Mali,  la ville de Ziguinchor ou la Gambie transitent par Kaolack. Et malgré l’ampleur de ces mouvements transitoires, la ville de Kaolack revêt tout un paradoxe par rapport à son image de grand centre de transit car, les déchets solides comme liquides fusent de partout, dans les quartiers, dans les ruelles et même à l’intérieur de son centre d’affaires à cause d’une mauvaise politique structurelle. Madické Niang qui se dit possesseur d’un ambitieux programme de changement s’engage ainsi à développer une autre politique d’assainissement plus cohérente où il sera surtout question de laver cet affront qu’on fait subir aux populations de Kaolack en projetant des interventions qualitatives dans les programmes relatifs à l’Assainissement et la santé des populations de Kaolack.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags