Kaolack/ Marche de l’opposition. Les coalitions « Idy 2019 » « Sonko 2019 » et autres prennent la rue, sans Madické

Pour la défense des libertés publiques disent-ils et contre les arrestations jugées arbitraires de certains leaders de l’opposition dont celui de « Taxawu Senegal » Khalifa Sall, l’emprisonnement des jeunes responsables et le refus programmé de la candidature à d’autres adversaires politiques, les responsables des coalitions « Idy 2019 » et « Sonko 2019 » soutenus par les représentants des candidats frappés par la foudre du parrainage étaient hier dans les rues de Kaolack. Mais sans les responsables de la coalition de Madické Niang dont la candidature est soupçonnée d’être agitée par le camp présidentiel. Les responsables de l’opposition kaolackoise se sont toutefois accordés sur le principe que cette marche est le prétexte d’un combat qu’ils entendent dérouler au besoin de disposer le 24 Février prochain d’une élection présidentielle libre, juste et transparente. Puis que pour les adversaires du président Macky Sall la fraude électorale peut bel et bien exister, cette promenade contestataire a pour autant été initiée pour anticiper sur une éventuelle fraude électorale en gestation du côté du pouvoir. Car estiment-ils « quand on élimine des citoyens du fichier électoral, quand on leur ôte leur envie, leurs droits constitutionnels de vote ou quand on voit des électeurs dépourvus de cartes d’électeurs à cause d’un fichier qui pose des problèmes, il y a alors de quoi s’inquiéter ». Il faut cependant préciser qu’à l’issue de la marche, un mémorandum a été remis au préfet de Kaolack, lequel promet de le remonter au plus haut sommet.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags