Kaolack/ Mobilisation a la « coalition du peuple ». Issa Sall plaide la cause du secteur informel et dévoile son plan pour le transport

Le professeur Issa Sall en marge d’une caravane poursuivie hier Mercredi sur l’axe Karang/Kaolack avec un petit détour dans la commune de Foundiougne, a fait part de son engagement de soutenir le secteur informel. C’était au cours d’un meeting dans lequel, le candidat de « Pur 100 » n’a pas lésiné pour signifier à ses compatriotes que le mal dans notre pays est qu’on ne s’occupe guère des secteurs qui nous supportent. Autrement dit, les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et les artisans. Pour Issa Sall, le Sénégal est attributaire d’un budget de 4000 Milliards. La moitié c’est-à-dire les 2000 Milliards reviennent toujours aux personnels de l’administration et aucune part n’est aujourd’hui destinée au secteur informel. Un déséquilibre ou une injustice sociale qu’il dit prêt à réparer une fois son accession au pouvoir. Cette mobilisation dont ses représentants et alliés lui ont fait honneur dans le boulevard de Niary Tally, un carré proche de Médina Baye a aussi constitué une opportunité pour le leader du Pur de décrypter le programme qu’il entend dérouler dans le secteur du transport. Parlant ainsi de l’importance du transport, ses futurs services par rapport à l’animation de la station portuaire de Kaolack, un programme auquel il s’engage à en faire une priorité, le candidat de la coalition du peuple projette en fonction de son programme de draguer le littoral du fleuve Saloum dans le but de rentabiliser le Port et développer un trafic fluvial fonctionnel. Les nombreux camions en provenance du Mali ou des autres pays voisins n’auront plus besoin d’aller se ravitailler à Dakar. Ces services selon lui se feront sur place. Puis que Kaolack est une zone carrefour, séparée de la capitale régionale la plus distancée que de moins de 250 Kms, le professeur Issa Sall propose de réhabiliter le réseau ferroviaire de Kaolack que la ville a perdu plusieurs décennies avant et compte tenu de l’importance des populations dans leurs déplacements, promouvoir au Sénégal le transport en masse. Prétexte pour faire face à la poussé démographique dans les villes, et les nombreux embouteillages.  Pour ce point précis Issa Sall a manifesté son intention d’aller plus loin que le train Express régional (Ter) en développant d’abord le Ter et en créant le train à grande vitesse (Tgv), le trame et le Métro. « Nous devons suivre l’exemple des pays qui bénéficient aujourd’hui de ces outils technologiques  comme à Abidjan et au Maroc ». Outre les deux circuits d’autoroute qu’il a cité pour l’Est et L’Ouest, le Nord et le Sud à savoir les autoroutes Dakar/Tambacounda et Toglou / Casamance, le chef de file du Pur estime que « quand on dirige un pays, c’est ça de l’ambition ». Toutefois ses ambitions pour la région de Kaolack son aussi allées au transport aérien. Ce secteur comme prévu, est aussi une priorité que le candidat Issa Sall ambitionne de débuter par la réhabilitation du périmètre aéroportuaire avant de s'attaquer au reste du secteur.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags