Kaolack/ Partenariat PNB-SN/USSEIN Pour développer une recherche scientifique en engrais organique

L’Université Sine Saloum El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack et le programme national de Biogaz domestique du Sénégal ont profité de la journée de l’Europe qui est célébrée le 9 Mai de chaque année pour sceller un nouveau partenariat. C’est pour mettre en avant une nouvelle recherche scientifique dans cette université qui sera orientée exclusivement vers la production quantitative d’engrais et son utilisation dans les périmètres agricoles ou forestiers. Puis que pour cette dernière édition de la journée de l’Europe, l’Union Européenne (UE), partenaire ressource du PNB-SN, a dédié la journée à l’épanouissement des jeunes de la planète, le programme national de Biogaz domestique a en ainsi profité pour inviter les étudiants en licence à l’UFR Environnement/ Biodiversité et développement durable de l’Ussein à une visite à un certain nombre d’installation particulièrement les biodigesteurs, les premiers en marche dans le village de Koutal (5kms au Sud de Kaolack). Il s’agissait en effet de montrer aux étudiants le mode de fonctionnement de ces biodigesteurs, et leur présenter les nombreux avantages et opportunités qu’ils offrent aux ménages ruraux dans leurs foyers de cuisson et l’éclairage au sein de leurs concessions. Et de manière plus large, orienter le regard de ces futurs licenciés sur les opportunités manifestes de la nouvelle technologie des biodigesteurs dans la lutte contre la pauvreté énergétique, l’insécurité alimentaire et l’émission des gaz à effet de Serre. En résumé, son impact sur la vie socio-économique des populations locales.  Ainsi poursuivie sous le thème « le Biodigesteur, un outil pour le développement », cette visite a aussi été une occasion de solliciter dans ce monde d’environnementalistes et futurs chercheurs, d’autres produits génériques à la bouse de vache qui est jusqu’ici utilisée comme matière première dans le Biodigesteur. Ceci dans une perspective d’accroître la production des villageois en engrais organique. Il faut cependant rappeler que pour un seul Biodigesteur, le propriétaire peut collecter 52 tonnes d’engrais organique par an à raison de 30.000 Frs la tonne. Visiblement des gains que le partenariat veut augmenter au sein des ménages et promouvoir l’horticulture à tous les niveaux de filière.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags