KAOLACK/ PLANIFICATION FAMILIALE. L’ARGUMENTAIRE RELIGIEUX ENSEIGNE AUX CHRONIQUEURS DE L’ISLAM

La cadre des Religieux pour la santé et le Développement (Crsd) en partenariat avec l’Association sénégalaise des islamologues pour la santé et la citoyenneté (Asisc) a ouvert hier à Kaolack un séminaire de formation à l’intention des Imams et chroniqueurs religieux investis pour la santé de la mère et de l’enfant. En effet présidée par le guide Cheikh Saliou Mbacké aux côtés de l’Imam Takhiyou Kâne, cette rencontre est une suite logique du programme de formation et sensibilisation précédemment défini par les Imams et religieux du Crsd dans le but de contribuer favorablement à l’espacement des naissances dans le pays. Pour certains, il s’agissait de renforcer les capacités des chroniqueurs sur l’argumentaire religieux en matière de planification familiale. Mais pour d’autres, cette rencontre est surtout une occasion d’expliquer de fond en comble le contenu de l’argumentaire religieux afin de mieux défendre la position des Imams sénégalais par rapport à la planification familiale. Mieux les bienfaits de la pratique de planification familiale qu’ils ont pu constater dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Car trouvent-ils « la planification familiale demeure une des solutions les plus appropriées et les plus efficaces pour la sauvegarde de la santé de la mère et de l’enfant et conserve davantage sa vocation d’agent vecteur d’un équilibre économique et social au sein des familles ». Même si à l’évidence certaines poches de résistance persistent de plus en plus et de surcroît s’agrippent sur la religion pour contester cette pratique combien pertinente pour un équilibre social, le Crsd et l’asisc ont fait front commun hier à Kaolack pour briser cette tendance et trouver divers autres besoins plus rentables : encourager le dialogue et la coopération entre communautés religieuses du pays, booster le processus du développement au sein de la société elle-même, améliorer durablement la santé de la mère et de l’enfant, éradiquer progressivement la vulnérabilité et la précarité des populations victimes, mais surtout faire progresser la cohésion sociale et la paix partout au sein des démembrements communautaires.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags