Kaolack : Plus de 150 véhicules immobilisés pour diverses infractions

Plus de 150 véhicules ont été "appréhendés et immobilisés" mardi dans la commune de Kaolack et ses environs par la police et la gendarmerie pour diverses infractions routières liées au non-respect des "dix mesures d’urgence" édictées par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, a appris l’APS de source officielle.

Ces mesures d’urgence ont été prises au début du mois de Mars dernier par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement pour limiter "la recrudescence" des accidents meurtriers sur nos routes nationales.

"En terme de résultats, nous pouvons dire que l’opération a été très concluante dans le sens où plus de 150 véhicules ont été appréhendés et immobilisés par la police et la gendarmerie", a déclaré le secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Aubain Jules Sagna.

Il s’exprimait en présence du préfet de Kaolack, Fodé Fall au terme d’une opération "coup de poing" initié par son département ministériel en collaboration avec la police et la gendarmerie.

"Cette opération, a-t-il expliqué, est destinée à constater sur le terrain, le niveau d’application des dix mesures d’urgence prises en début mars dernier par l’Etat pour limiter les accidents et les pertes en vies humaines sur nos routes".

Il a souligné que les infractions routières commises par les conducteurs des 150 véhicules "appréhendés et immobilisés" tournent autour du "défaut de visite technique, défaut d’assurance, non détention de permis de conduire".

"D’autres infractions comme le non-respect du port de la ceinture de sécurité, des surcharges et l’absence de certaines pièces administratives des véhicules sont aussi à relever", a-t-il ajouté.
"Donc, en résumé, a-t-il dit, l’état global du parc automobile du département de Kaolack, particulièrement de la commune, pose encore problème du fait qu’il y a encore des véhicules qui circulent sans avoir leurs visites techniques".

Par conséquent, l’opération "coup de poing" menée avec la gendarmerie et la police dans la commune de Kaolack et en dehors sous les ordres des autorités administratives de la région a été "très concluante", s’est réjoui M. Sagna.

Toutefois, l’officiel a assuré que de telles opérations vont continuer sous ce format avec la police et la gendarmerie sur tout le territoire national, dans toutes les régions.

"Cette action, a-t-il expliqué, n’est pas une action sporadique, mais c’est une action programmée que nous allons dérouler de façon inopinée et régulière sur toute l’étendue du territoire".

"Nous faisions de la sensibilisation, nous faisions de la pédagogie. Maintenant, a-t-il martelé, il est temps que nous sanctionnions les automobilistes qui ne respectent pas ces dix mesures pour limiter les accidents mortels ou le code de la route".

AB/PON

Source: 
APS

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags