Kaolack/ Réhabilitation du périmètre industriel de « DOMITEXKA ». L’état prêt à investir 60 milliards

L’Agence d’aménagement et de promotion de sites industriels (Aprosi) que représentait son directeur Djim Momath Bâ vient de signer un nouvel accord de partenariat tripartite avec Serigne Mboup la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Kaolack et le « Domitexka ». Fixés sur un programme d’investissement d’un coût global de 60 Milliards de francs, ces accords concernent l’aménagement en zone industriel des milliers d’hectares de forêt inexploités, situés en plein cœur dans le site. Il s’agit surtout d’un programme de mise en place d’une plateforme industrielle locale pourvoyeur d’une multiplicité d’activités et d’emplois dont 2000 dés la remise en service des unités textiles qui sont en arrêt il y a plusieurs mois. Il faut préciser que depuis la fermeture de la plupart des usines qui s’y activaient, le domaine industriel de Kahone peine à retrouver la prouesse des investisseurs. Car, laissé à lui-même pendant une longue période de 37 ans, ses difficultés en termes d’investissement ou de reprise par les privés internationaux se sont accrues au fil des ans et ont fini par impacter lourdement sur le développement local de la commune qui le couvre. Outre le « Domitexka » où un nombre réduit du personnel est encore autorisé à poursuivre des activités, la société d’exploitation du Coton, la Senelec et l’unité industrielle  West africa Oil (Wao), entreprises où la majorité des travailleurs est temporaire, le domaine industriel de Kahone malgré ses potentialités est toujours fermé au marché de l’emploi. Parmi tant d’autres raisons, la reprise des unités dormant sur le périmètre du « Domitexka » et la réalisation prochaine d’une diversité d’entreprises fonctionnelles sur les espaces vacants est ainsi une manière de surpasser ce gabe, susciter une volonté inclusive de promouvoir nos produits locaux sur le marché local et international. Et pour y arriver, un document de propositions concrètes de mise en place d’industries assorti de schéma directeur et d’un autre plan de relance pour l’entreprise est prévu, car au-delà de tous ses besoins, l’idée est aussi d’absorber un potentiel de 3000 emplois directs au sein de la plateforme dans un temps record.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags