Kaolack/ Réticence des contractants de rembourser les dettes de la DER. La direction menace d’engager des poursuites judiciaires

Soutenue par l’Administration résidente et certains responsables d’institutions locales, la direction nationale de l’Entreprenariat Rapide des femmes et des jeunes (Der) menace d’engager des poursuites régulières aux personnes qui refusent encore d’honorer leurs engagements par rapport à la dette contractée auprès de ladite direction. Cette décision de la direction nationale de l’Entreprenariat Rapide (Der) est tombée hier lors d’une réunion du comité régional pour le développement qui portait sur cette question. Ainsi après l’octroiement d’une enveloppe de prés de 1,2 Milliards de Frs pour les trois (3) départements qui composent la région de Kaolack à savoir Kaolack, Guinguinéo et Nioro, seul un taux de recouvrement de 36 % a été enregistré alors que l’échéance a déjà dépassé les délais circonscrits par les deux parties. Certes un blocage dans les transactions qui dépasse largement l’entendement des responsables de la Der, mais aussi de l’administration et les institutions locales de la région qui peinent aujourd’hui à retrouver certaines personnes ayant bénéficié de ces fonds et qui ont totalement disparu de la nature. Ainsi au-delà de certains aspects qu’il convenait de partager, ce Crd a aussi servi de cadre pour impliquer d’autres acteurs potentiels comme (les chefs de village, agences d’appui à la formation) pour aider à la poursuite des opérations de recouvrement dans les secteurs ruraux et urbains. A quelques semaines du démarrage de la seconde phase de financement 2019 où le gouvernement prévoit une manne financière de 100 Milliards de Frs grâce à l’appui de la Banque Africaine pour le Développement (Bad) dans le souci de doter aux acteurs du transport et des infrastructures (9,2 Milliards), de l’agriculture (3,8 Milliards), de l’Elevage (2,7 Milliards, la pêche et de l’Aquaculture (5,2 Milliards) entre autres.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags