Kaolack/ Recherche d’un quota de 30 % de jeunes dans les instances électives : « PYPA Sénégal 2018 » s’investit

Face à la faiblesse du taux de participation des jeunes dans les directoires de partis, coalitions, postes électifs et autres instances politiques de manière générale, la génération 2018 du projet « Program young politicians in Africa » (PYPA) a poursuit Samedi à Kaolack sa caravane de vulgarisation de l’avant projet de loi instituant un quota de 30 % de jeunes dans les instances électives. Cette tournée à travers les différents conseils, organisations de jeunes, l’administration locale et partenaires des régions constitue une nouvelle stratégie de correction à certaines imperfections constatée au préalable dans le déroulement du programme séparé des deux générations précédentes. Car, d’un constat général, le sensibilisation sur le terrain n’a pas été de haute facture, et jusqu’ici, l’organisation des jeunes politiciens sénégalais peine à décrocher le quota souhaité en termes de représentativité des jeunes dans les instances politiques et électives. Puis que pour « PYPA Senegal 2018 », la jeunesse sénégalaise doit être représentée à tous les niveaux dans le milieu politique, et qu’à l’assemblée nationale il n’y a que quatre (4) jeunes sur les 165 députés, 29 jeunes parmi les 557 maires et un seul président de conseil départemental sur les 45 conseils départementaux existant dans le pays, les jeunes politiciens sénégalais, en dépit de la sensibilisation, élargiront leurs actions au sein de l’assemblée parlementaire de la Cedeao, l’Assemblée nationale du Sénégal et du Ministère de la jeunesse afin de corriger ce vieux déséquilibre social et politique.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags