Kaolack/ Recommandations des assises nationales sur l’éducation : La COSYDEP annonce un taux d’environ de 25% d’exécution

Le bon déroulement des recommandations sorties des dernières assises nationales sur l’éducation pose un sérieux problème dans le secteur décentralisé. A Kaolack, l’antenne locale de la coalition des organisations en synergie pour le développement de l’éducation publique (Cosydep) a annoncé lors d’une conférence de partages sur le dispositif de suivi des recommandations des assises nationales de l’éducation et la formation tenue Mardi dernier que seul le programme enregistre aujourd’hui environ 25 % de taux d’exécution. Ceci découle en effet d’un certain nombre de prérogatives parmi lesquelles le manque d’une politique ambitieuse et objective vis-à-vis de l’école et la formation, mais également l’insuffisance des moyens devant servir au bon déroulement du programme. Toutefois le sens donné à cette rencontre était d’identifier les goulots d’étranglement afin de démarrer sous d’autres stratégies plus convenables pour le déroulement de ces recommandations. Pour le point focal de la Cosydep, Boubacar Dieng, il était aussi question dans cette rencontre de parler des grèves répétitives. A ce niveau, il constate que la solution est déjà établie dans ces recommandations. C’est-à-dire le valorisation de la fonction enseignante qui prend en charge toutes les revendications. Le fait de mettre en œuvre ces directives facilitera sans doute la pacification de l’espace scolaire. Ainsi la Cosydep pense que le problème de l’école a été bien pensé lors de ces assises, il convient aujourd’hui de les appliquer et obtenir une stabilité sociale durable dans les établissements.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags