KAOLACK/ REDEVABILITE PARLEMENTAIRE ET POLITIQUE. LES DEPUTES FACE AUX CITOYENS

Sous l’égide de « l’ONG 3D » leur bras financier, les députés de Kaolack, Adji MBergane Kanouté, Amadou Gadiaga, Théodore Cherif Monteil, et la vice-présidente à l’Assemblée nationale Awa Guèye faisaient face aux citoyens hier autour d’un forum départemental. Cette rencontre qui mobilisait plusieurs centaines d’individus tous citoyens du département de Kaolack, était un moment solennel pour les représentants de ce département à l’hémicycle de restituer leur rapport d’activités après quelques années d’exercice parlementaire. Aussi présidée par le directeur exécutif de « l’ONG 3D » Moundiaye Cissé, elle constituait une opportunité pour les députés du département de Kaolack de capitaliser l’ensemble des préoccupations et autres revendications posées par les populations locales et expliquer quelques séquences des évènements qui se sont déroulés à l’Assemblée nationale et le plaidoyer qu’ils ont pu effectuer pour le compte du département de Kaolack et son développement à travers toutes ses facettes. Ainsi effectué sous forme de questions et réponses, cet exercice du point de vue de certains observateurs suscitait plusieurs intérêts. Car en dehors du besoin de permettre aux citoyens de recevoir de leurs élus des explications sur certains faits jugés décevants qui se sont précédemment produits au sein du parlement et proposer une nouvelle feuille de route pour la session extraordinaire prévue en mi Octobre prochain, cette assise à surtout offert l’opportunité de vider certains contentieux entre élus et les citoyens de la base. Toutefois pour le directeur exécutif de l’ONG 3D, « la redevabilité est un exercice auquel doit se soumettre toute personne dépositaire de la confiance des citoyens sénégalais. Que ce soit le député, le maire ou le président de la République, il doit rendre compte aux personnes qui l’ont élu car l’adage disait que « tout ce qui se fait sans moi est contre moi ». C’est juste pour cette raison que l’ONG 3D compte accompagner ce programme intitulé redevabilité parlementaire et les députés souhaitant partager avec leurs électeurs les activités institutionnelles qu’ils ont réussi à dérouler. Et pour ce fait nous souhaitons également élargir cet exercice à d’autres parlementaires du pays ». Il faut cependant préciser que dans les débats, les problèmes communautaires ont surtout porté sur l’assainissement, les inondations, l’insécurité, l’éclairage public, l’emploi des jeunes entre autres, également l’état d’avancement de certains programmes à l’image du projet « Promo-ville », la réhabilitation de l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse. Des préoccupations auxquelles les parlementaires ont rassuré les populations et offert des engagements solides quant à la pertinence des projets et leur exécution à la date échue.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags