Kaolack sous les eaux après les fortes pluies

Les kaolackois pataugent. Depuis le début de l’hivernage les pluies tombent à contre goute dans la capitale du Saloum. Mais depuis hier, Kaolack est sous les eaux. Tous les grands axes sont bloqués. Le marché central de Kaolack construit vers 1932 est envahi par les eaux. Les commerçants tentent de sauver leurs marchandises sous une pluie de plus de dix tours d’horloges. Les quartiers de Sarah Ndiougary, Hlm Sarah, Kasaville, Nimzat, Ndorong, Passoire, Abattoirs Ndangane, Ngane Alassane et Fasse Cheikh Tidjane sont sous les eaux. Dans ces quartiers, les populations utilisent les moyens à bord pour évacuer l’eau qui a fini de les déloger. Balaies, casseroles, bols, pelles, sauts, bassines, tous les moyens sont bons pour avoir un petit espace pour préparer le repas. Sarah est le quartier le plus touché. Avec son sable boueux et son canal à ciel ouvert qui n’est pas encore curé, est isolé du reste de la commune. La situation est pire au quartier passoire. L’eau qui ne peut plus passer par le canal envahit les maisons et la population crie leur ras-le-bol de vivre chaque année la même situation. Les populations délogées par les eaux demandent de l’aide auprès des autorités. L’ancienne gare routière de Dakar, la station-service de Ndorong sont sous les eaux. Pourtant, il y a de cela un an, le ministre du renouveau urbain, de l'habitat et du cadre de vie, Diène Farba Sarr natif de la localité promettait un vaste programme de lutte contre les inondations suite à sa tournée effectuée dans les zones inondables. Une promesse jusque-là rangée dans les tiroirs puisque Kaolack patauge aujourd’hui.

Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags