Kaolack/ Suite à l’interdiction de leur marche d’hier. Le SYNTTAS en grève à partir du 16 février prochain

La marche qu’ils comptaient poursuivre dans les rues de Kaolack hier Vendredi 1er Février et qui a été finalement interdite par décision préfectorale a corsé le sentiment de colère qui a toujours animé les techniciens et travailleurs de l’Agriculture pendant de longues années. Ainsi en phase avec le plan d’actions déjà élaboré par le syndicat national des techniciens et travailleurs de l’agriculture du Sénégal (Synttas) qui les regroupe tous, ces travailleurs décident de paralyser le système de fonctionnement de leur institution le 16 Février prochain, date butoir de l’expiration du préavis de grève qu’ils avaient soumis en amont à la hiérarchie dés le lendemain de la proclamation du système de rémunération à la fonction publique. Par mesure, ils se disent prêts à commencer par la campagne de commercialisation agricole et décident de suspendre toutes les activités liées à la certification des semences, et aux opérations de mise en place des semences, matériels agricoles et intrants. Clamant de plus fort les problèmes auxquels ils sont confrontés à savoir l’indécence des salaires, l’absence d’indemnités et les conditions délétères de travail, ce personnel de l’Agriculture par la voix de son secrétaire général national Samba Gaye a saisi l’occasion pour rappeler au premier Ministre les engagements qu’ils avait pris pour réparer en 2018 le déséquilibre social constaté dans le système de paiement des agents de l’Administration. Il faut le préciser, ces travailleurs exigent des indemnités de technicité, logement, et de responsabilité avec l’engagement paraphrasé et signé par les ministères. Aussi une information sur la date précise de démarrage de la réfection ou la construction des abris des directions régionales de Drdr et une finalité heureuse dans la discorde autour du programme d’attribution des terrains de Diass promus au personnel de l’Agriculture.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags