Kaolack/ suite au décès accidentel de l’élève Aïssatou Bâ. Enseignants, élèves et parents d’élèves du nouveau lycée ferment la nationale

La mort d’Aïssatou Bâ, élève en classe de 1ère au nouveau lycée de Kaolack, fauchée mortellement par un automobiliste avant-hier Mardi 11 Décembre dernier a soulevé une grande colère au niveau de l’établissement et dans les familles. Fortement mobilisés hier au cours d’une marche de protestations contre l’insécurité notoire constatée cet école, le corps enseignant du lycée, les élèves et parents d’élèves ont fini par bloquer la circulation sur la nationale I pendant prés de deux (2) tours d’horloge créant ainsi un énorme embouteillage sur cette partie de la route située à l’entrée Ouest de la commune de Kaolack. Cette population réclame en effet un personnel de veille sur la sécurité des pensionnaires du lycée ou à défaut des ralentisseurs qui permettront aux chauffeurs de limiter leurs vitesses à cette hauteur de la circulation. Pendant tout le temps que les agitations ont duré, les nombreux automobilistes qui circulaient à sens inverse, commençaient déjà à former deux longues files de véhicules sur les deux (2) voies qui jouxtent la route et se voyaient refuser toute entrée ou sortie de la ville de Kaolack. Arborant ainsi des brassards rouges et munis de pancartes sur lesquelles ils avaient séparément inscrit leurs revendications, ces jeunes et adultes surexcités décidaient de fermer la circulation durant toute la journée d’hier. N’eût était l’intervention des services d’ordre de la police, cette décision allait se concrétiser. Selon les dirigeants de ce mouvement d’humeur, la question de la sécurité dans cet établissement public se pose avec acuité. Mais n’est jamais prise au sérieux par les autorités en place, encore moins solutionnée. Pour ce besoin, les autorités de ce lycée ont adressé moult correspondances au pouvoir résident, en particulier au préfet du département de Kaolack, sans résultat probant alors que sur le terrain, la population estudiantine se réduit de plus en plus à cause des nombreux accidents au cours desquels, beaucoup d’élèves, pensionnaires du lycée ont perdu la vie.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags