kaolack/ velléités d’une crise profonde avec Wade et son parti : Mr Madicke Niang recadre Tivaoune et invite à la tolérance

En visite hier Lundi 22 Octobre au marabout Cheikh Ahmet Tidiane Ibrahima Niasse, Khalife de Médina Baye et aux différentes familles religieuses de Kaolack, Mr Madické Niang, président de la coalition « Madické 2019 » a écarté toute velléité d’une confrontation directe ni avec son ex-mentor Mr Abdoulaye Wade ni avec la formation politique qu’il dirige. Histoire de calmer certaines ardeurs nées de la cité religieuse de Tivaoune sans piper mot et inviter à la tolérance toute personne désirant intervenir dans le différend qui l’a séparé de son ancien chef de file au parti démocratique sénégalais (Pds). Ainsi pour les besoins d’un avenir politique radieux et certaines autres ambitions présidentielles qu’il s’est lui-même tracé, l’ex-président du groupe parlementaire « Démocratie et Libertés » a tenu à préciser « cette visite au Khalife Cheikh Ahmet Tidiane Ibrahima Niasse est un grand moment de ferveur pour moi. Car Serigne Cheikh est non seulement un ami et un guide, mais il est aussi un père auprès duquel, je suis venu recueillir des prières en mon statut de candidat à la prochaine présidentielle pour servir plupart le Sénégal et prendre en charge l’héritage d’un homme valeureux et remarquable, le président Abdoulaye Wade. J’ai dit et répété que c’est pour sauver mon parti, le Pds et permettre au président Abdoulaye Wade d’être adulé et de recevoir les remerciements solennels des sénégalais pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal et l’Afrique » a déclaré Mr Madické Niang à la sortie d’une audience avec le Khalife de Médina Baye. Revenant sur sa candidature et ses conséquences désastreuses dans le parti libéral, l’ancien chef du groupe parlementaire Pds a encore révélé « mes relations avec Abdoulaye Wade sont au beau fixe. Car dés le lendemain du communiqué signé à son nom, il m’a lui-même convié à ce que nos relations soient toujours fortes. Il m’a alors demandé de faire tout pour préserver nos rapports personnels. J’ai alors rétorqué en lui disant ceci « Monsieur le président, je ne veux pas que cela, je veux surtout que nos relations se renforcent pour toujours ». De son avis, la perte du groupe parlementaire est une chose tout à fait prévisible. Car dira t-il « même si Wade ne l’avait pas suggéré, j’irai moi-même lui faire cette proposition pour la simple raison que je suis un homme de devoir. Occuper le poste de président d’un groupe parlementaire est incompatible avec ce que je suis entrain de faire aujourd’hui car, je suis prêt à parcourir le Sénégal tout entier et porter la bonne parole concernant ma candidature. Avec Abdoulaye Wade, nos relations surmonteront tout ce qui est considéré comme conjoncture et seront de plus en plus fortes » a porté Mr Madické Niang à l’intention des nombreux sénégalais, observateurs de la scène politique.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags