Kaolack/ Visite du président de la république a Medina Baye. Macky Sall s’engage a appuyer le projet d’extension de la mosquée

A Kaolack où il a procédé durant toute la journée du Lundi à la visite des familles religieuses de la commune, le président de République a annoncé lors de son étape de Médina Baye, le projet d’extension de la Mosquée. Pour un coût d’investissement encore non élucidé, Macky Sall dit engager un tel projet pour permettre à ce lieu de culte de pouvoir contenir toute l’affluence habituée à converger dans ce quartier religieux en pareils moments du Gamou ou des Ziarra annuelles. Même si à l’entame de son propos, le président de la République a plus insisté sur des salutations en direction du Khalif Cheikh Ahmeth Tidiane Ibrahima Niasse, ses « Mukkadam », disciples et toute la famille de feu El Hadji Ibrahima Niasse dit Baye Niasse, et l’importance de cette nuit annuelle accordée au Prophète Mohamed (Psl), le président Macky Sall a par la suite exprimé son désir d’appuyer la phase II du programme de modernisation de la cité religieuse de Médina Baye. Comme planifié, ce programme s’articule autour du projet d’extension de la mosquée déjà rénovée en 2010 à l’époque du défunt Serigne Mamoune Niasse est également admis pour relever le déficit d’assainissement  dans le quartier de Médina Baye et doter à cette cité un réseau d’assainissement plus moderne, susceptible d’absorber toutes les anomalies liées à l’insalubrité dans ce quartier. Pour le président Macky Sall, les raisons de son intervention prochaine dans le programme de modernisation des infrastructures existant à Médina Baye découlent de la place occupée par Médina Baye au sein de l’Ummah islamique. Grand centre d’enseignement coranique, de savoir, culture, et surtout de pratique avérée de l’Islam, Médina Baye a toujours constitué une source de savoir où des milliers et des milliers d’étrangers venus de tous les coins du monde continuent encore de s’abreuver. Les études menées par des chercheurs blancs et les écrits qui en ont découlé confirment davantage cette particularité et placent Médina Baye parmi les foyers les plus dynamiques centres d’apprentissage du Coran, de suscitation de la culture islamique et de vie de la religion musulmane. Ainsi revenant sur le programme d’assainissement, environnemental et de révision de la voirie, le président de la République a estimé que compte tenu de la grande ruée constatée chaque année vers ce local et l’importance de la population d’étrangers qui vient régulièrement se recueillir, la réalisation d’un réseau d’assainissement digne du nom et l’installation d’une voirie moderne sont devenues des priorités absolues pour l’Etat. S’agissant également de la seconde phase du projet de construction du marché de Médina Baye, le chef de l’Etat a aussi annoncé la tenue récente de discussions très poussées avec le Khalif concernant ce projet et toutes les dispositions nécessaires seront prises en faveur de son exécution au même titre que les projets structurants visant à éliminer tous les branchements d’eau défectueux et les eaux usées en stagnation dans le quartier.

MACKY SOLLICITE DES PRIERES POUR LE PETROLE ET LE GAZ

Pour une paix durable et une stabilité sociale dans le pays, le président Macky Sall a sollicité des prières pour le Sénégal, et sans prononcer les mots « pétrole » et « Gaz », a formulé cette même demande au Khalif de Médina Baye, ses frères Cheikh Mahi Ibrahima Niasse, Cheikh Maki Ibrahima Niasse, son neveu Cheikh Ahmeth Tidiane Cissé l’imam de la mosquée, et tous les marabouts présents Lundi dernier dans la grande salle de la maison des hôtes communément appelée « Kër Gaan ». S’adressant au Khalif Cheikh Ahmeth Tidiane Ibrahima Niasse, le chef de l’Etat a tenu ces propos « des richesses sont apparues au Sénégal, et je sollicite des prières pour les exploiter à bonne échéance et restituer tous les privilèges aux sénégalais pour leur développement personnel et celui de notre chère patrie.

 LE DESTIN DE L’UNIVERSITE EL HADJI IBRAHIMA NIASSE REVIENT SUR LE DISCOURS PRESIDENTIEL

Outre les engagements pris dans des domaines déjà identifiés, le président Macky Sall a aussi profité de son bref séjour à Médina Baye pour annoncer le démarrage effectif cette année des cours de formation et recherche à la première promotion d’étudiants admis à l’Université El Hadji Ibrahima Niasse. Et ce, dés le mois de Novembre prochain. Malgré le retard concédé dans le cadre de sa réalisation, et l’impatience partagée par un certains nombre d’acteurs, futurs pensionnaires de l’Université, le chef de l’Etat a quand même tenu à porter cette information au Khalif  Cheikh tout en précisant la diversité de Sciences qui sera enseignée dans ce temple dans les domaines de l’Agriculture, de l’environnement, la pêche, entre autres. Pour lui, c’est la première fois dans l’histoire du pays qu’une université est baptisée au nom d’un leader religieux. Une décision tout fait normale compte tenu de la place qu’on a toujours donnée à nos guides religieux au sein de notre société et dans nos cœurs, mais aussi du fait que les chefs religieux constituent une fierté pour nous, sénégalais. Au Sénégal estime le président de la République, on parle souvent d’El Hadji Oumar Foutiyou Tall, Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadji Malick Sy, El hadji Ibrahima Niasse et bien d’autres guides religieux et familles d’envergure qui constituent aujourd’hui le fondement du Sénégal et les garants de notre stabilité sociale.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags