L’anglais occupera une place importante à l’USSEIN (recteur)

La langue anglaise occupera une place importante dans l’enseignement au niveau de l’Université Sine-Saloum El Hadji Ibrahima Niasse (USSEIN) de Kaolack (centre) qui démarrera ses cours à la prochaine rentrée scolaire universitaire a indiqué, mardi à Saly-Portudal (Mbour), son recteur, le professeur Amadou Tidiane Guiro.

Les cours du niveau master seront donnés aussi bien en anglais qu’en français, a dit Amadou Tidiane Guiro qui s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de renforcement de capacités des enseignants de l’USSEIN sur la rédaction des projets et l’écriture scientifique.

La rencontre qui prend fin vendredi se tient en collaboration avec l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), à travers son projet ERA, avec l’appui de deux experts de l’Université de Virginia Tech.

Cette option est d’autant importante que l’USSEIN qui a décidé de s’ouvrir à l’enseignement à distance peut, demain, accueillir des enseignants d’autres pays d’Afrique anglophone, du Kenya, de l’Ouganda, d’Afrique du Sud ou des Etats-Unis qui donneront des cours en anglais suivis en ligne grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), a souligné M. Guiro.

Pour cela, il est prévu l’ouverture, dans l’Université, de centres de ressources en langues pour un meilleur suivi des étudiants et des enseignants, a-t-il relevé.

"Aujourd’hui, l’essentiel de la production scientifique est publié en anglais qui constitue la langue de communication la plus importante entre les scientifiques du monde. Donc il est important que nos chercheurs publient en anglais" a souligné Amadou Tidiane Guiro.

Selon lui, "la rédaction scientifique n’est pas du tout facile pour les enseignants-chercheurs francophones qui ont fait toutes leurs études et leurs recherches en français alors qu’ils doivent s’adapter en anglais".

Cela, a-t-il ajouté, "constitue pour eux un effort supplémentaire, parce qu’ils n’ont pas le choix".

"Au niveau de l’USSEIN, nous avons décidé de renforcer les capacités de tous les enseignants-chercheurs en anglais, mais aussi celles des capacités de nos étudiants", a fait valoir le professeur Guiro.
D’ailleurs, a informé le professeur Guiro, "des locaux provisoires ont été identifiés à Kaolack, qui nous permettraient, valablement, de nous préparer pour la prochaine rentrée, d’autant plus que nous avons commencé à recruter les enseignants".

ADE/PON

 

Source: 
APS

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Facebook Comments Box

Kaolack Tags